Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

dimanche 30 décembre 2007

Les paroles de la chanson Sacré Charlemagne de France Gall, qui a inventé l'école?





Contrairement à la célèbre chanson que nous avons tous fredonné un jour, ce n’est pas ce sacré Charlemagne qui inventa l’école! Accordons-lui, toutefois, même s’il ne l’a pas institué, qu’il a fortement contribué à son développement.

Qui a eu cette idée folle
 Un jour d´inventer l´école
 C´est ce sacré Charlemagne
 Sacré Charlemagne
 De nous laisser dans la vie
 Que les dimanches, les jeudis
 C´est ce sacré Charlemagne
 Sacré Charlemagne
 Ce fils de Pépin le Bref
 Nous donne beaucoup d´ennuis
 Et nous avons cent griefs
 Contre, contre, contre lui
 Qui a eu cette idée folle
 Un jour d´inventer l´école
 C´est ce sacré Charlemagne
 Sacré Charlemagne
 Participe passé
 4 et 4 font 8
 Leçon de français
 De mathématiques
 Que de que de travail
 Sacré sacré sacré Charlemagne
 Il aurait dû caresser
 Longtemps sa barbe fleurie
 Oh Oh sacré Charlemagne
 Sacré Charlemagne
 Au lieu de nous ennuyer
Avec la géographie
 Oh Oh sacré Charlemagne
 Sacré Charlemagne
 Il n´avait qu´à s´occuper
 De batailles et de chasse
 Nous n´serions pas obligés
 D´aller chaque jour en classe
 Il faut apprendre à compter
 Et faire des tas de dictées
 Oh Oh sacré Charlemagne
 Sacré Charlemagne
 Participe passé
 4 et 4 font 8
 Leçon de français
 De mathématiques
 Que de que de travail
 Sacré sacré sacré Charlemagne
car sans lui dans notre vie
 Y n´y aurait que des jeudis
 Oh Oh sacré Charlemagne
 Oh Oh sacré Charlemagne
 Oh Oh sacré Charlemagne...
En fait la transmission des connaissances est bien plus ancienne, car les Egyptiens et les Grecs s’appliquaient déjà à instruire les enfants. Mais si aujourd’hui l’école est accessible pour tous, elle n’était à l’époque réservée qu’aux enfants privilégiés.
Les Egyptiens enseignaient la lecture, l’écriture, les textes littéraires et les fables aux garçons des meilleures classes sociales. Les garçons des classes moyennes étaient envoyés dans d’autres écoles pour devenir fonctionnaires ou hauts serviteurs de l’Etat. Seuls les garçons de la classe sociale la plus basse n’avait pas le privilège d’aller à l’école. Ils devaient apprendre avec leurs parents et se destinaient souvent au même métier qu’eux. Les filles quant à elles s’associaient au travail des mères et apprenaient à tenir un foyer ainsi qu’à chanter, danser et jouer de différents instruments de musique.
Chez les Gaulois ce sont les druides qui avaient la charge d’éduquer les enfants. Ils n’apprenaient pas à lire ni à écrire car il n’y avait ni livres ni ardoises, mais ils apprennent par cœur des histoires, des chansons et des poésies.
Chez les Romains, les enfants se réunissaient en plein air sur la place publique pour prendre des cours de grammaire, de grec et de latin. L’enseignement état strict et sévère.
Au Moyen-âge, ce sont les moines et les scribes qui avaient pour fonction d’éduquer les enfants de la noblesse.
Charlemagne, lui-même illettré et ayant souffert de cette lacune, a accordé une place toute particulière à l’instruction pendant son règne (de 800 à 814). Il a donné une large place aux intellectuels de l’époque pour qu’ils transmettent leur savoir. Il fonda une école et une académie dans son palais, et établit des écoles supérieures dans les monastères. Les paroisses furent aussi dotées d’écoles élémentaires où les gens du peuple pouvaient apprendre à lire, à écrire et à compter. Mais de nombreux enfants n’avaient pas accès à ces écoles et devaient travailler avec leurs parents.
En 1833, une loi oblige chaque village à ouvrir une école, mais seuls les garçons sont encore concernés. Les filles accèdent enfin à l’école en 1850, lorsqu’une loi imposa aussi la création d’une école pour les filles.
En 1881 Jules Ferry rend l’école laïque, c’est-à-dire qu’elle ne dépend plus de l’église. Elle devient aussi gratuite et obligatoire. Aujourd’hui l’école est un droit auquel accèdent tous les enfants en France, mais il faut savoir que ce n’est pas encore le cas dans d’autres pays du Monde. La pauvreté et le manque d’infrastructures privent certains enfants d’instruction et par conséquent de la possibilité d’un avenir meilleur…

samedi 29 décembre 2007

Pourquoi les pieds sentent mauvais ?

Maintenant que l'été est enfin là, l'air est rempli de parfums plaisants provenant des arbres, des fleurs, des pelouses et l'on profite parfois de l'odeur rafraichissante de la terre mouillée après une bonne pluie, aussi connue sous le nom de petrichor. Cependant, le temps chaud apporte aussi son lot d'arômes regrettables comme les odeurs de pieds. Cela fait des millénaires que ce mal olfactif sévit et que les chercheurs médicaux et scientifiques essaient de comprendre son origine.
Au cours des 40 dernières années, les coupables ont été identifiés et c'est sans surprise que les microbes ont été déclarés ennemies podologiques numéro 1.


L'une des plus grandes enquêtes sur les odeurs de pieds a été menée en 1976. On a alors découvert que des bactéries colonisaient le pied mais qu'en plus de cela elles se servaient des peaux mortes et de la transpiration comme nourriture. Parmi elles, des staphylocoques, des streptocoques et des levures. Dans une moindre mesure, on a aussi découvert Micrococcus, Herellea et Corynebacterium. Cependant, même une fois ces espèces identifiées, il a été difficile de préciser leur participation dans l'apparition des mauvaises odeurs.

Pendant les années qui ont suivi, les chercheurs ont scruté cette liste pour trouver LA bactérie responsable. ECe sont les micrococcus possèdent plusieurs enzymes capables de diviser un des composants de la peau morte et des glandes sudoripares, la kératine.


Comme une odeur de fromage.
Cette protéine, connue comme étant le principal composant des poils et cheveux, est présente sur tout le corps dans les peaux mortes. Quand les bactéries tombent là-dessus et qu'en plus vous transpirez, c'est un peu un buffet à volonté.
Pour ce qui est de l'odeur, elle émane des restes de repas de ces bactéries. Ces dernières produisent plusieurs produits chimiques odorants mais le traditionnel parfum de chaussette qui sent mauvais est engendré par l'acide isovalérianique. Généralement décrite comme ayant une "odeur de fromage", cette substance chimique apparaît lorsque les bactéries décomposent la kératine.
Bien que l'on sache maintenant comment ce processus se déroule, l'objectif de toutes ces recherches -- c'est-à-dire en finir avec ces odeurs -- n'est toujours pas atteint. Néanmoins, une équipe de chez Unilever et de l'université de Nottingham a publié un article dans lequel un grand pas est fait en avant en termes de solutions. Avec les connaissances à sa disposition, l'équipe a développé un modèle de laboratoire de pieds qui sentent. Avec son "modèle de mauvaise odeur de pieds in vitro", comme elle l'a appelé, l'équipe a ouvert la voie pour comprendre précisément comme de joyeux petons deviennent des boulets odorants.
Kératine et staphylocoques.
Et ce que l'équipe a découvert est surprenant: même si les bactéries Micrococcus sont bien capables de décomposer la kératine, elles ne sont, par contre, pas très douées pour produire de l'acide isovalérianique. L'odeur si particulière se manifesterait en fait uniquement si des staphylocoques étaient aussi présents sur les pieds. Le problème serait donc dans les bactéries qui font partie du microbiome de notre peau.
Cette étude n'apporte peut-être pas une réponse à toutes les questions mais sachant que les mauvaises odeurs n'apparaissent que lorsque que la kératine est décomposée quand des staphylocoques sont présents, de nouveaux traitements vont pouvoir être élaborés. Il en ressort aussi que, contrairement à d'autres problèmes de peau engendrés par les microbes pour lesquels des traitements médicaux sont parfois nécessaires, l'élimination des mauvaises odeurs de pieds pourrait être plus simple qu'on ne l'imaginait.

Conseils : se laver régulièrement et veiller à retirer les peaux mortes est impératif pour que la présence de kératine et de bactéries soit la plus faible possible. Pour éviter que les staphylocoques ne colonisent vos pieds, il est aussi préférable de varier les conditions dans lesquelles vous évoluez. Sortez, portez des chaussures ouvertes et aérées. Et si vous le pouvez, marchez même pieds nus, c'est encore mieux.

lundi 24 décembre 2007

Le lustre en bronze de la mosquée « Jamâa Lakbir » de Taza est considéré comme le plus grand d’Afrique du Nord .

Il est considéré comme le plus grand d’Afrique du Nord : Le lustre de Taza menacé de décrépitude


Résultat de recherche d'images pour "inscription  du grand lustre en bronze de taza"


« O toi qui regarde ma perfection, assure ton regard et fais jouir ton œil de ma beauté qui resplendit 
« Je suis le lustre dont Taza s’enorgueillit parmi les villes. Le temps ne verra rien qui ne soit semblable 
« J’ai été coulé dans le moule de la beauté éclatante ainsi que l’avait voulu le prince Abou Yacoub lorsqu’il a donné l’ordre de me construire ». 

Ce sont là des vers d’un poème lyrique qui met en exergue la beauté du lustre de la mosquée « Jamâa Lakbir » qui fait l’objet de la fierté des habitants de Taza et qui a résisté aux aléas du temps. 
Ce lustre de type hispano-mauresque qui attire l’attention de tous les visiteurs de la ville, a été décrit dans les livres de plusieurs voyageurs et historiens. 
Importé d’Andalousie à la suite de la bataille d’Alarcos où les troupes de Yacoub El Yousouf, Sultan mérinide  (1195) ont remporté la victoire. Il est actuellement considéré comme le plus grand lustre de mosquée de l’Afrique du Nord.


Résultat de recherche d'images pour "inscription  du grand lustre en bronze de taza"


Le Rawdal-Qirtas précise qu’il a été mis en place à l’achèvement de la mosquée en 693 H.J-1294 J.C. Il pesait 32 quintaux, possédait 514 calices à godets, destinés à recevoir de l’huile lampante. Il étonne d’abord par ses dimensions. Il mesure près de quatre mètres de hauteur sur deux et demi de largueur. 
Il est habilement structuré tant dans sa constitution que dans son décor. A la coupole, la flore est découpée à jour et ciselée. 
Ce lampadaire de dimensions inusitées - qui est à lui seul comme un monument à part - nous est parvenu dans un état de conservation remarquable. Sans doute il a perdu les supports des godets à huile qui se disposaient tout autour de ses plateaux étagés ; mais quelques restes de leur base et les supports du petit lustre permettent de les restituer dans leurs grandes lignes. Les bobéchons de sa couronne inférieure ont disparu, à l’exception d’un seul, dont les formes et le décor n’ont subi aucune altération. Quelques panneaux ajourés ont souffert: mais tantôt des panneaux semblables subsistent en plusieurs exemplaires, tantôt il est très facile de rétablir le décor dégradé. 


Résultat de recherche d'images pour "le grand lustre de taza"


Ces mutilations de détail n’apparaissent pas de prime abord, lorsqu’on découvre le lustre dans l’encadrement de ses arcs à lambrequins : tous les ornements soigneusement débarrassés de la crasse de poussière et d’huile qui les recouvrait, apparaissent dans toute leur fraîcheur de taille. Le métal, préservé de toute oxydation profonde, est couvert d’une belle patine assez claire et assez uniforme pour ne jamais nuire à l’ornement. 
En ce qui concerne les détériorations que ce lustre a subies par son ancienneté sont la perte de quelques-uns de ses motifs décoratifs» et «les travaux de restauration de la mosquée qui ont lieu de temps en temps ne respectent pas les normes particulières aux travaux de sauvegarde des monuments anciens ». « Ces travaux se font dans des conditions très dangereuses pour la sécurité du monument. Au moment où ils sont effectués, le lustre n’est pas protégé par un quelconque échafaudage. Au cours de l’une de ces restaurations effectuées par des maçons non-qualifiés, un cadran scolaire qui est d’une valeur inestimable a subi des dégâts irréparables ». Il y a des risques de voir le lustre de Taza subir le même sort, si l’on n’y prend pas garde. 

vendredi 21 décembre 2007

La route de Tichka

La route du Tizinte Tichka est longue de 200 km environ, elle se trouve au sud du Maroc. 


La route du Tizi-N-Tichka

jeudi 20 décembre 2007

Création du stylo à bille en 1938.
Ce petit stylo révolutionnaire du XXeme siècle a été inventé par Laszlo Biro, un journaliste hongrois. L'idée lui est venue en s'inspirant de l'encre à séchage rapide utilisé dans les imprimeries, il essaya d'en utiliser dans un stylo à plume, pour éviter les taches de frottement. Mais l'encre s'écoulait mal, il a alors pensé à utiliser une bille ( qui tourne dans une alvéole) pour entrainer l'encre d'une cartouche. Cette idée lui serait venue en regarder les enfants jouer aux billes, celles-ci laissaient une trainée derrière elles quand elles venaient de rouler dans une flaque de boue. Tout cela se passe en 1938 : Laszlo Biro venait d'inventer le stylo à bille.
http://www.linternaute.com/actualite/magazine/dossier/les-inventions-qui-ont-change-le-xxe-siecle/image/stylo-bille-406920.jpg
Le premier brevet a  été déposé
Alors que Bíró et son frère s'exilent en Argentine en 1943, pour échapper aux lois anti juifs appliquées en Hongrie, László Bíró change de patronyme pour Lisandro José. LE 10 juin 1943, les deux frères obtiennent un nouveau brevet. Les stylos sont commercialisés sous le nom de "Birome", par la société Biro. Ayant de bonnes performances en altitude, la Royal Air Force britannique l'adopte pour ses pilotes.


Création de la Reynolds International Pen Company
Eversharp, qui produit des portemines aux USA, va s'associer à Eberhard-Faber, pour exploiter une licence du Birome en mai 1945. Mais la concurrence a été détruite quand un autre homme d'affaire  créa la Reynolds International Pen Company et lancera une copie pirate, à un prix inférieur sous le nom de Reynolds Rocket. Le tout avant que les propriétaires légitimes de la licence ne produisent le leur. Le Rocket connait un franc succès aux USA à partir de sa commercialisation le 29 octobre 1945, au prix de 12,5 $. Par la suite son succès s'étend au Royaume-uni puis en Europe.
L'arrivée du stylo à bille chez les français se fait en 1965.
Dans les écoles, le stylo Bic fait son apparition en 1965. remplaçant les plumiers et encriers traditionnels. Son succès vient sans doute en partie du fait qu'en retirant sa tête et son tube encreur, on peut transformer ce stylo en sarbacane pendant les heures de cours.
Les différents modèles qui ont existé

De nombreux modèles ont été crées depuis la création du stylo à bille. Les premiers modèles sont des crayons muni s d'un capuchon dont la couleur annonce la couleur de l'encre, dont la consommation peut être suivie grâce à la transparence des matières plastiques du tube souple qui la contient et du tube rigide à section hexagonale qui en constitue la carrosserie. Depuis le carbure de tungstène de la bille remplace l'acier inoxydable employé jusque là, et lui garantit un fonctionnement sans crachotements. Ce stylo à été commercialisé sous appellation BIC. Le parie était de crée un stylo jetable pour 50 centimes. Il s'agira du modèle Cristal.
http://www.gralon.net/articles/vignettes/thumb-le-bic-cristal-fete-ses-60-ans-4679.gif

mardi 18 décembre 2007

Quelques proverbes marocains

  • Celui qui a été mordu par le serpent, a peur de la corde.
  • Celui qui n'a pas d'argent, a les paroles amères.
  • Celui qui n'a pas de maître, a une maîtresse.
  • Celui qui ne fait pas attention payera.
  • Celui qui prend son dîner avec les enfants, se réveille en ayant faim.
  • Celui qui roule doucement n'a pas tort, celui qui roule vite aura des remords.
  • Chauve avec argent, donnez moi sa tête que je la couvre de baisers.
  • Fait comme ton voisin ou change la porte de ta maison.
  • Il suffit d'un poisson pourri pour contaminer tout le panier.
  • J'ai trouvé chez mon mari les malheurs que j'avais cru laisser chez mes parents.
  • La langue n'a pas d'os.
  • Il faut faire attention à ce que l'on dit et tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de dire des bêtises.
  • L'amour est plus sensé lorsqu'il est nu.
  • La course aux pets fait chier.
  • Concourir pour des choses futiles peut exposer à de graves conséquences.
  • Le miel est amer dans la bouche du malade.
  • Le sang ne deviendra jamais de l'eau.
  • L'entrée au Hammam n'est pas comme sa sortie.
  • L'homme libre comprend d'un clin d'œil, et l'esclave d'un coup de poing.
  • Montre lui, montre lui s'il ne veut pas voir, pars et laisse-le.
  • Ne fait pas de bien, tu n'auras pas de problèmes.
  • Oh nu, as-tu besoin de quelque chose ! - Oui: j ai besoin d'une bague mon seigneur.
  • Ouvre tes yeux avant le mariage car après, tu ne peux que les fermer.
  • Plutôt un lit propre qu’un mari salissant.
  • Prêter, fait souvent perdre l’amitié ou l’argent.
  • Quand la tresse grandit, il n'y a plus ni petite ni grande.
  • Quand on paie moitié (prix), on jette la moitié.
  • Que Dieu te préserve de l'aveugle lorsqu'il commencera à voir.
  • Querelles de bateliers, de l’aurore au crépuscule.
  • Si la pêche pouvait guérir, il aurait du commencer par soi même.
  • Si tu ne peux pas être une étoile au firmament, soit une lampe chez toi
  • Si tu veux perdre ton ami, prête lui de l'argent.
  • Si tu veux te saouler afin d'oublier, il faudra que tu paies avant de commencer.
  • Souhaite le mal à qui tu hais, il retombe sur qui tu aimes.
  • Un mariage réussi est jalousé même par les amoureux.
  • Un seul enfant bien élevé vaut mieux que dix chenapans.
  • Une bonne mariée ne doit point être boudeuse.
  • Quand un aveugle commence a voir la lumière, il veut regarder avec ses deux yeux.
  • Le deuil est grand et le défunt est une souris.
  • Le poison de mon pays vaut mieux que le miel des autres.
  • Cent et une pensée valent mieux qu'un coup de ciseaux .
  • Dieu ne donne des fèves qu'à celui qui n'a pas de dents.
  • Si le masculin se lève, l'oeil s'éteint.
  • Ni beauté ni ponctualité!
  • Le beau par sa beauté est timide, et le vilain seulement quand Dieu le guide.
  • Dépêche toi et tu seras en retard.
  • Déchicte,foulard...le beurre et le miel.
  • Celui qui veut la poule, qu'il gâte ses enfants.
  • Vaut mieux la merde en exclusivité que le miel en partage.
  • Il n'y a de cool que le beurre rance.
  • La crotte cherche sa soeur pendant 40 jours.
  • Le chameau n'a pas regardé sa bosse, il n'a regardé que celle de sa tante paternelle.
  • A celui qui le gain cherche, longue est l'année.
  • Le félin décède le premier jour.
  • Celui qui s'est distrayé, son oeil s'est envolé.
  • Tout singe est beau aux yeux de sa mère.
  • Quand le lion vieilli, les singes lui pissent dessus.
  • Celui qui n'atteint pas la grappe dit qu'elle est acide.
  • L'égorgée se moque de l'écorchée.
  • Si tu vois quelqu'un monter un tronc d'arbre, tu lui dis " Félicitations pour ton cheval "
  • Celui que les jours lui ont donner, il peut danser avec ses manches
  • Le manque de travail, c'est une catastrophe!
  • Un homme pressé est déjà mort.
  • madame est belle et la lueur du hammam la rend encore plus belle.