Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

samedi 22 décembre 2012

La vente des chewing-gums est interdite à Singapour.

Singapour est une cité-État d’Asie, elle comprend 64 îles, dont la principale est l’île de Singapour . Cette île est très densément urbanisée. Singapour est connu dans le monde entier et souvent montré en exemple pour son extraordinaire réussite économique.
Les lois sur le comportement social sont réputées très strictes (certains disent que « Tout ce qui est amusant est interdit à Singapour »). Le maintien de l'ordre est assuré par un corps de police dont la plus grande partie de ses membres agit en civil, permettant ainsi de surveiller toute entorse à la loi de manière plus efficace.
Ainsi, le taux de criminalité de Singapour figure parmi les plus bas du monde, les rues étant sûres à toute heure.
De grosses contraventions sont infligées aux gens qui jettent des papiers et déchets, qui crachent ou qui urinent dans les lieux publics.
Les manifestations sans autorisation et les grèves sont interdites.
La pornographie est interdite ; les représentations d’ordre sexuel sont très restreintes : Playboy et d’autres magazines adultes sont interdits.
Certains objets d'ordre politique ou pouvant nuire à l'harmonie religieuse et culturelle sont interdits.
La possession d'antennes paraboliques est interdite. Seule la télévision par câble est autorisée.
Le comportement vis-à-vis des femmes, notamment en public, ne doit jamais être équivoque. Sur simple dénonciation, la police peut procéder à des arrestations pour « attentat à la pudeur ». Les cas se sont récemment multipliés, et plusieurs Européens de passage se sont retrouvés bloqués pour ce motif à Singapour pour une quinzaine de jours avant leur comparution devant le tribunal[].
  • Les lois anti-drogues sont très strictes :
ü Quiconque pris en possession de plus de 13-14 g d'héroïne, 28 g de morphine ou 480 g de cannabis est passible de la peine de mort. De 1991 à 2005, 420 personnes ont été pendues à Singapour, majoritairement pour trafic de drogue, selon un rapport d'Amnesty International. Le nombre d’exécutions capitales par habitant de Singapour est le plus élevé du monde.
ü De même que la possession d’ustensiles permettant la consommation de drogue (pipes, seringues, etc...) est également interdite.
ü Des contrôles peuvent même être effectués à l’entrée dans le pays (test d’urine confirmé par un test sanguin). En cas de test positif, la personne est réputée avoir consommé de la drogue sur place.
La vente de chewing-gum a été interdite en 1992, mais pas l’usage. Depuis mai 2004, date d'un accord commercial avec les États-Unis, la vente de chewing-gum pour des usages médicaux ou dentaires est en effet autorisée, pourvu que le client en pharmacie présente un document d'identité, et, pour les chewing-gums à la nicotine, un certificat médical. Dans son usage courant, le chewing-gum reste interdit à la vente.
Si le chewing-gum a été interdit, c’est parce qu’il causait de sérieux problèmes dans les appartements HDB (logements sociaux) : des vandales déposaient alors du chewing-gum dans les boîtes-à-lettres, serrures et même les boutons d'ascenseurs. Les chewing-gums laissés par terre, dans les escaliers et sur la chaussée augmentaient les coûts de nettoyage et endommageaient le matériel d'entretien. Les chewing-gums collés aux sièges dans les bus étaient un motif fréquent de protestation des passagers.
Mais en en 1987, le Métro de Singapour fut mis en service. C'était alors le plus grand chantier jamais réalisé à Singapour, et on en attendait beaucoup.
Il fut rapporté que des vandales avaient commencé à coller du chewing-gum sur les capteurs des portes de trains, empêchant ainsi les portes de fonctionner proprement et perturbant le service du réseau. De tels incidents étaient rares mais coûteux, et les coupables difficiles à trouver.
Le premier ministre singapourien décida alors de bannir le chewing-gum…définitivement.

Aucun commentaire: