Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 16 janvier 2013

Tchernobyl, l'histoire sans fin.

Il s'agit d'une partie du sarcophage du quatrième bloc de la centrale, censé contenir les radiations émises par la vieille centrale accidentée en 1986...
Un sarcophage qui tombe en ruines: ce mardi, une partie des murs et du toit qui recouvrent la centrale sinistrée de Tchernobyl, en Ukraine, s’est effondrée, rapporte le site d’informations russes Ria novosti. Il s’agit d’une partie du sarcophage du quatrième bloc de la centrale, censé contenir les radiations émises par la vieille centrale accidentée en 1986.

Le service de presse de la centrale a déclaré que «les constructions en question ne constituent pas une partie substantielle de l'enceinte de confinement (…). Aucun changement de la situation radiologique sur le site n'est détecté. La chute n'a fait aucune victime».
Le sarcophage en béton posé dans l’urgence après l’accident du 26 avril 1986 est en piteux état: plein de trous et de fissures, il laisse s'échapper des particules radioactives dans l'atmosphère et dans l'eau. La construction d’un nouveau sarcophage de 108m de hauteur, 162m de longueur et 12m d’épaisseur a débuté en avril 2012. Il doit permettre de sceller le réacteur jusqu'à la fin du XXIe siècle au moins. Ce sont les groupes français Bouygues et Vinci qui mènent les travaux, dont le coût total, estimé à 1,5 milliard d’euros, est supporté par la communauté internationale et la Banque européenne pour la reconstruction et le
 développement (Berd).

Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, 25 ans après la catastrophe nucléaire, le 10 avril 2011.

Aucun commentaire: