Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

jeudi 9 août 2018

Les trésors cachés des canaux d’Amsterdam




Lors de la construction d’une nouvelle ligne de métro entre 2003 et 2012, la ville d’Amsterdam a vidé deux canaux en plein centre-ville, le Damrak et le Rokin. Pour les archéologues, c’était une occasion unique d’exhumer les vestiges du passé. Ils ont pu faire émerger 700 000 objets.




Tous les trésors ne gisent pas au fond des mers. Les canaux et les rivières recèlent aussi des pépites bien cachées. Mais encore faut-il pouvoir y accéder.
Des archéologues néerlandais ont eu cette chance à l’occasion de la construction de ligne de métro Nord/Sud à Amsterdam entre 2003 et 2012. Lors de ces travaux, deux canaux de la ville, le Damrak et le Rokin ont été vidés. Alors qu’ils étaient destinés à dormir éternellement au fond de l’eau, 700 000 objets ont été découverts par les ouvriers pendant la phase d’excavation. Une machine à remonter le temps formidable qui retrace près de 800 ans d’histoire de la ville.



 Près de 19 000 objets ont été répertoriés, pris en photos et classés par périodes. Les cartes bancaires et les briquets des années 2000 y côtoient des morceaux de poterie et des outils du XVIe siècle.
Histoire urbaine
La quantité importante et la grande variété de ces objets constituent un témoignage rare d’histoire urbaine, soulignent les organisateurs de cette exposition. Ils représentent une photographie extrêmement détaillée de leur époque.


On y apprend que les objets trouvés dans le canal Damrak datent principalement de 1450 à 1600, avant celui-ci soit partiellement recouvert par un plancher de bois. Quand aux objets dénichés dans le Rokin, ils datent majoritairement de 1650 à 1850.


Il est possible par ailleurs, de réaliser des œuvres numériques avec tous les objets disponibles sur le site.


Enregistrer un commentaire