Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

lundi 1 juin 2015

Le Maroc construit son « mur de Berlin » à la frontière algérienne



Le Maroc construit actuellement plus de 100 kilomètres de clôtures à ses frontières avec l’Algérie. Menaces terroristes, immigration clandestine, contrebande, le Maroc cherche décidément à se barricader.
Révélés par la presse l’année dernière, ces travaux n’ont jamais été confirmés officiellement par le gouvernement jusqu’ à l’intervention de Benkirane au parlement cette semaine.
Mardi dernier au parlement, le Chef du gouvernement a reconnu la construction de clôtures aux frontières de l’est les justifiant par les différends que connaissent actuellement les deux pays.
post-feature-image
La première fois où le sujet a été abordé publiquement remonte à juillet dernier quand le ministre de l’Intérieur Mohammed Hassad a reconnu implicitement la construction de clôtures en les justifiant par la menace terroriste ciblant le pays.
Le Maroc a, à plusieurs reprises, accusé l’Algérie d’inonder le royaume avec du carburant de contrebande et des psychotropes. De son coté, l’Algérie accuse le Maroc d’exporter du haschich vers le pays.
Les frontières terrestres entre les deux pays sont fermées depuis 1994 date à laquelle le Maroc a décidé d’imposer le visa aux ressortissants algériens, suite à l’attaque terroriste contre un hôtel à Marrakech imputée par Rabat aux services secrets algériens. En représailles, l’Algérie a décidé de fermer les frontières terrestres.

Aucun commentaire: