Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

vendredi 20 mars 2015

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) ou FBI Marocain.

Installé ce vendredi dans son siège à Salé, cette unité, dirigée par Abdelhak Al Khayyam, va traiter les crimes liés notamment au banditisme, au trafic de stupéfiants, d’armes et d’explosifs, au terrorisme et à l’atteinte à la sûreté de l’Etat.     

Abdelhak Al Khayyam, directeur du BCIJ.


Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad et le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid a procédé, vendredi à Salé, à l’inauguration des locaux du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ). La mise en place du BCIJ répond à l’impératif de consolidation et d’adaptation de l’arsenal juridique face aux mutations profondes des défis sécuritaires.
Dans ce sens, le BCIJ, relevant de la DGST, sera chargé de traiter, sous la supervision du ministère public, les crimes et délits prévus par l’article 108 du code de procédure pénale, notamment banditisme, trafic de stupéfiants, trafic d’armes et d’explosifs, terrorisme, atteinte à la sûreté de l’Etat, falsification de la monnaie.
S’exprimant à cette occasion, Mohammed Hassad a mis en avant les fondamentaux de l’approche marocaine d’avant-garde en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé. A en croire le ministre de l’Intérieur, cette nouvelle structure vient renforcer les efforts consentis par le Maroc pour faire face à toutes les formes d’extrémisme. Le BCIJ est en effet le fruit d’une coopération entre les départements de l’Intérieur et de la Justice, dans le cadre d’une approche participative englobant plusieurs services de sécurité et de la magistrature, a ajouté M. Hassad.
Le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid s’est félicité, lui, de la création de ce bureau qui traduit la volonté du Maroc d’assurer la sécurité et la stabilité aux citoyens.

Aucun commentaire: