Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mardi 20 décembre 2016

Les 10 aliments qui font le plus grossir


LES NOIX, AVEC MODÉRATION MAIS INTÉRESSANTES
La famille des oléagineux englobe les noix en tout genre, les amandes, les noisettes ou encore les pignons. Les oléagineux sont très énergétiques, certes, puisqu’on en extrait de l’huile. Mais ils sont très intéressants pour l’organisme. A calories égales, une poignée de bonbons ou une poignée d’oléagineux n’aura pas du tout le même intérêt nutritif. Les bonbons sont des calories vides, avec des colorants, des sucres et des additifs. Les oléagineux, à l’inverse, contiennent des oméga-3, des acides gras insaturés et du magnésium, excellents pour la santé cardiovasculaire.
On peut perdre du poids tout en mangeant des oléagineux, à condition de ne pas en consommer plus de quatre ou cinq par jour, au cours des repas ou en collation par exemple. Encore une fois, tout est question de quantité !


La famille des oléagineux englobe les noix en tout genre, les amandes, les noisettes ou encore les pignons. "Les oléagineux sont très énergétiques, certes, puisqu’on en extrait de l’huile. Mais ils sont très intéressants pour l’organisme", explique Laure Auzeil. L’explication de la nutritionniste : "A calories égales, une poignée de bonbons ou une poignée d’oléagineux n’aura pas du tout le même intérêt nutritif. Les bonbons sont des calories 'vides', avec des colorants, des sucres et des additifs. Les oléagineux, à l’inverse, contiennent des oméga-3, des acides gras insaturés et du magnésium, excellents pour la santé cardiovasculaire", précise Laure Auzeil. Le conseil de la nutritionniste : "On peut perdre du poids tout en mangeant des oléagineux, à condition de ne pas en consommer plus de quatre ou cinq par jour, au cours des repas ou en collation par exemple." Encore une fois, tout est question de quantité !


LE CHOCOLAT AU LAIT, TROP ADDICTIF
Noir, blanc, au lait… Selon sa couleur, le chocolat n’apporte pas du tout les mêmes nutriments. Dans le chocolat blanc il n’y a pas de pâte de cacao, seulement du beurre de cacao, c’est donc véritablement une friandise, à consommer avec modération!. Dans le chocolat noir, comme le noir à 70%, il y a de la pâte de cacao. Il est très riche en goût, avec un effet saturant sur les papilles. Résultat : on en mange moins. Qu’en est-il du chocolat au lait ? Il est plus sucré, plus gras, plus onctueux et donc plus incitatif et plus difficile à gérer en quantité.

Entre les trois couleurs, choisir le chocolat noir et n’en consommer qu’un ou deux carrés par jour. Mais si on n’aime vraiment pas le chocolat noir, on peut manger un ou deux carrés de chocolat au lait, à condition de se limiter vraiment à cette quantité. En effet, au final, il est important de manger un peu de tout en gérant les quantités, pour ne pas créer de frustration. Car pour une perte de poids durable, il est important de continuer à se faire plaisir.  

Noir, blanc, au lait… Selon sa couleur, le chocolat n’apporte pas du tout les mêmes nutriments. L’explication de la nutritionniste : "'Dans le chocolat blanc il n’y a pas de pâte de cacao, seulement du beurre de cacao, c’est donc véritablement une friandise, à consommer avec modération !" avertit Laure Auzeil. "Dans le chocolat noir, comme le noir à 70%, il y a de la pâte de cacao. Il est très riche en goût, avec un effet saturant sur les papilles. Résultat : on en mange moins". Qu’en est-il du chocolat au lait ? "Il est plus sucré, plus gras, plus onctueux et donc plus incitatif et plus difficile à gérer en quantité." Le conseil de la nutritionniste : entre les trois couleurs, choisir le chocolat noir et n’en consommer qu’un ou deux carrés par jour. "Mais si on n’aime vraiment pas le chocolat noir, on peut manger un ou deux carrés de chocolat au lait, à condition de se limiter vraiment à cette quantité" souffle-t-elle. En effet, "au final, il est important de manger un peu de tout en gérant les quantités, pour ne pas créer de frustration. Car pour une perte de poids durable, il est important de continuer à se faire plaisir" conclue la nutritionniste.


LE FOIE GRAS, POUR LES GRANDES OCCASIONS
Le foie gras est, comme son nom l’indique, un aliment très gras et donc très riche en calories. C'est pourquoi il est à consommer avec modération.
La bonne nouvelle est qu’il ne contient pas que des graisses saturées. En petite quantité, il permet de se faire plaisir pour les grandes occasions. Par quoi le remplacer ? Au moment des fêtes de fin d’année, variez les plaisirs en alternant avec des aliments riches en bons oméga-3 comme le saumon ou les fruits de mer.


Le foie gras est, comme son nom l’indique, un aliment très gras et donc très riche en calories. C'est pourquoi il est à consommer avec modération. Bon à savoir : "La bonne nouvelle est qu’il ne contient pas que des graisses saturées. En petite quantité, il permet de se faire plaisir pour les grandes occasions", rassure Laure Auzeil. Par quoi le remplacer ? Au moment des fêtes de fin d’année, "variez les plaisir en alternant avec des aliments riches en bons oméga-3 comme le saumon ou les fruits de mer", conseille la nutritionniste.


LES FRITES, BEAUCOUP D’HUILE
Si les aliments frits sont si croustillants, c’est qu’ils sont cuits avec beaucoup d’huile. Et ce quel que soit l’aliment qui se cache sous la friture ! Qu’il s’agisse de pommes de terre, de poulet, d’oignons, de crevettes ou de légumes, les graisses de la friture relèguent l’aliment frit au rang des mets déconseillés si on ne veut pas prendre de poids.
Quelqu’un qui mange beaucoup d’aliments très gras (ou très sucrés) satisfait son appétit avec, au détriment d’autres aliments bons pour sa santé comme des protéines ou des légumes. Il risque de perdre du muscle, perdre de la vitalité, gagner du poids et se créer des carences.


Si les aliments frits sont si croustillants, c’est qu’ils sont cuits avec beaucoup d’huile. Et ce quel que soit l’aliment qui se cache sous la friture ! Qu’il s’agisse de pommes de terre, de poulet, d’oignons, de crevettes ou de légumes, les graisses de la friture relèguent l’aliment frit au rang des mets déconseillés si on ne veut pas prendre de poids. L’explication de la nutritionniste : "Quelqu’un qui mange beaucoup d’aliments très gras (ou très sucrés) satisfait son appétit avec, au détriment d’autres aliments bons pour sa santé comme des protéines ou des légumes. Il risque de perdre du muscle, perdre de la vitalité, gagner du poids et se créer des carences", détaille Laure Auzeil.


LES BONBONS, DES CALORIES VIDES.
Les bonbons, si faciles à grignoter, ne contiennent quasiment que du sucre. Ils apportent beaucoup de calories mais sans aucun intérêt nutritif : ni vitamines, ni minéraux, ni fibres. C’est ce qu’on appelle les calories vides.  

Tout est question de quantité, ce n’est pas grave de manger deux bonbons au goûter si on en raffole, ça n’aura pas de réel impact. Mais il ne faut pas en consommer une boîte entière, car ils contribuent au déséquilibre alimentaire. Même problème avec les biscuits : s’ils sont consommés trop régulièrement, les graisses saturées et l’huile de palme qu’ils contiennent vont nuire à l’équilibre nutritionnel mais aussi cardio-vasculaire.
Par quoi les remplacer ? "Si vous prenez un goûter, optez plutôt pour des gâteaux de maison, ou un morceau de pain avec quelques carrés de chocolat noir, et quelques noix ou noisettes. Comment diminuer sa consommation de sucre ? Le palais s’habitue progressivement quand on diminue le sucre. On peut apprendre à se faire plaisir avec peu de sucre, mais petit à petit, par exemple en achetant des produits non sucrés qu’on sucre soi-même pour diminuer graduellement les quantités.

Les bonbons, si faciles à grignoter, ne contiennent quasiment que du sucre. Ils apportent beaucoup de calories mais sans aucun intérêt nutritif : ni vitamines, ni minéraux, ni fibres. C’est ce qu’on appelle les calories "vides". L’explication de la nutritionniste : "Tout est question de quantité, ce n’est pas grave de manger deux bonbons au goûter si on en raffole, ça n’aura pas de réel impact. Mais il ne faut pas en consommer une boîte entière, car ils contribuent au déséquilibre alimentaire", avertit Laure Auzeil, diététicienne, ingénieure en nutrition et coach minceur à Vannes. Même problème avec les biscuits : "s’ils sont consommés trop régulièrement, les graisses saturées et l’huile de palme qu’ils contiennent vont nuire à l’équilibre nutritionnel mais aussi cardio-vasculaire", déplore Laure Auzeil. Par quoi les remplacer ? "Si vous prenez un goûter, optez plutôt pour des gâteaux 'maison', ou un morceau de pain avec quelques carrés de chocolat noir, et quelques noix ou noisettes", propose la diététicienne. Comment diminuer sa consommation de sucre ? "Le palais s’habitue progressivement quand on diminue le sucre. On peut apprendre à se faire plaisir avec peu de sucre, mais petit à petit, par exemple en achetant des produits non sucrés qu’on sucre soi-même pour diminuer graduellement les quantités", conseille Laure Auzeil.


LES PLATS PRÉPARÉS, TROP GRAS
Même s’ils sont bien pratiques pour les plus pressés, les plats préparés sont asssez pauvres en aliments nobles et contiennent souvent beaucoup de sauces et de sel bien qu'actuellement, des efforts soient faits dans ce domaine.

Les industriels ajoutent généralement beaucoup de sauce dans ces plats pour des raisons organoleptiques, notamment pour qu’ils ne soient pas trop secs après réchauffage. Certains plats préparés offrent par ailleurs trop peu de protéine : il faut donc regarder ce critère pour faire votre choix. Même problème avec les sauces industrielles : elles contiennent souvent beaucoup de beurre, d’huile et/ou de sucres.
Par quoi les remplacer ? Plutôt que d’acheter des plats préparés pour les jours où vous êtes pressé, cuisinez en grande quantité et congelez une partie du plat sous forme de petites portions. Vous n’aurez plus qu’à le décongelez en quelques minutes lorsque vous en aurez besoin. Et pour diminuer votre consommation de sauces industrielles, remplacez-les par du fromage blanc, de l’huile d’olive, du jus de citron, des aromates, de la moutarde ou encore du coulis de tomate nature.

Même s’ils sont bien pratiques pour les plus pressés, les plats préparés sont asssez pauvres en aliments "nobles" et contiennent souvent beaucoup de sauces et de sel "bien qu'actuellement, des efforts soient faits dans ce domaine", souligne Laure Auzeil. L’explication de la nutritionniste : "Les industriels ajoutent généralement beaucoup de sauce dans ces plats pour des raisons organoleptiques, notamment pour qu’ils ne soient pas trop secs après réchauffage. Certains plats préparés offrent par ailleurs trop peu de protéine : il faut donc regarder ce critère pour faire votre choix", conseille Laure Auzeil. Même problème avec les sauces industrielles : elles contiennent souvent beaucoup de beurre, d’huile et/ou de sucres. Par quoi les remplacer ? Plutôt que d’acheter des plats préparés pour les jours où vous êtes pressé, cuisinez en grande quantité et congelez une partie du plat sous forme de petites portions. Vous n’aurez plus qu’à le décongelez en quelques minutes lorsque vous en aurez besoin. Et pour diminuer votre consommation de sauces industrielles, remplacez-les par du fromage blanc, de l’huile d’olive, du jus de citron, des aromates, de la moutarde ou encore du coulis de tomate nature.


LES SODAS, DU GAZ ET DU SUCRE
Les sodas contiennent de grandes quantités de sucre. En effet, une canette de soda peut contenir jusqu’à sept morceaux de sucre blanc ! Et les sodas pétillants contiennent également du gaz, qui fait gonfler.
Quelqu’un qui consomme beaucoup de sodas va se couper la faim et créer un désordre alimentaire. Il mangera moins aux repas, et risquera de compenser par du grignotage entre les repas pour combler la faim. Les repas ne seront pas équilibrés, et cette personne s’exposera à une prise de poids.


Les sodas contiennent de grandes quantités de sucre. En effet, une canette de soda peut contenir jusqu’à sept morceaux de sucre blanc ! Et les sodas pétillants contiennent également du gaz, qui fait gonfler. Bon à savoir : "Quelqu’un qui consomme beaucoup de sodas va se couper la faim et créer un désordre alimentaire. Il mangera moins aux repas, et risquera de compenser par du grignotage entre les repas pour combler la faim. Les repas ne seront pas équilibrés, et cette personne s’exposera à une prise de poids", décrit la nutritionniste Laure Auzeil.


L’ALCOOL.
Quel que soit le verre d’alcool, il représente environ trois à quatre morceaux de sucre en terme de calories. Et en plus d’être calorique, l’alcool favorise l’accumulation de graisses au niveau abdominal. Comment réduire sa consommation d’alcool ? Vous pouvez en boire pour le plaisir mais pas pour étancher une soif. Buvez d’abord un verre d’eau avant de vous servir de l’alcool et, à table, gardez toujours de l'eau à côté de votre verre d’alcool. Attention : Ne pas consommer plus de trois verres d’alcool plusieurs fois par semaine, que ce soit pour le poids mais aussi pour la santé de votre foie et de votre cœur.


"Quel que soit le verre d’alcool, il représente environ trois à quatre morceaux de sucre en terme de calories" dévoile Laure Auzeil. Et en plus d’être calorique, l’alcool favorise l’accumulation de graisses au niveau abdominal. Comment réduire sa consommation d’alcool ? "Choisissez celui que vous préférez et diminuez les quantités consommées", préconise la nutritionniste. "Vous pouvez en boire pour le plaisir mais pas pour étancher une soif. Buvez d’abord un verre d’eau avant de vous servir de l’alcool et, à table, gardez toujours de l'eau à côté de votre verre d’alcool", ajoute-t-elle. Attention : "Ne pas consommer plus de trois verres d’alcool plusieurs fois par semaine, que ce soit pour le poids mais aussi pour la santé de votre foie et de votre cœur", avertit Laure Auzeil. Merci à Laure Auzeil, diététicienne, ingénieure en nutrition et coach minceur à Vannes (Morbihan).