Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

lundi 20 avril 2015

La fuite des cerveaux marocains s’amplifie

397.000 diplômés du supérieur se sont installés à l’étranger.


 


 Ces dernières années, une nouvelle vague d'’immigration a été perçue au Maroc, notamment avec l’'accroissement des besoins en informaticiens en Europe, aux USA et au Canada. Plusieurs entreprises marocaines ont été touchées, voyant leurs services se vider. Plusieurs jeunes diplômés quittent le Maroc pour assouvir leurs ambitions ailleurs. Je parle là de gens qualifiés, ce qu’'on appelle les « cerveaux ».
A mon avis, cette immigration a été freinée avec la crise actuelle, mais risque de retrouver toute son ampleur les prochaines années vu que l’Europe déclare haut et fort son besoin de quelques millions de main d’œ'oeuvre qualifiées et semi-qualifiées (en raison du ralentissement et du vieillissement de la population européenne).
Or, le Maroc investit dans l’enseignement des jeunes diplômés qui quittent aussitôt leur pays, sans retour sur investissement. 





Le but de ce sujet est d’ouvrir un débat sur ce phénomène : pourquoi les cerveaux quittent le Maroc ? Quels sont les impacts de cette immigration (aussi bien pour le Maroc que pour les pays d'’accueil) ? Est ce qu’elle freine le développement économique de notre pays ? Que fait le Maroc pour garder ses « cerveaux » ? Est ce que vous pensez que la politique marocaine encourage cette immigration, dans le but de tisser un réseau marocain à l’'échelle internationale, tout en assurant une source de devises, et en réduisant le taux du chômage… ? Pouvons-nous dire qu’il y a eu un retour sur investissement pour ceux qui ont travaillé au Maroc quelques années avant de le quitter ? Si oui, à partir de quel moment ? Et est ce que ça n'’induit pas une autre perte : celle d’'une personne qualifiée et expérimentée ?

Mais avant : c'’est quoi un cerveau ? sur quoi se base-t-on pour dire que tel est un cerveau et tel ne l'’est pas ? Et à propos des étudiants qui ont fait leurs études à l’étranger, et qui ont décidé de ne pas revenir au Maroc (ils sont venus après un bac, après un DEUG, une maîtrise ou autre), sont ils considérés comme des cerveaux marocains immigrés au même titre que ceux ayant fait toutes leurs études au Maroc ?


   

Aucun commentaire: