Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

samedi 11 avril 2015

LA MAFIA, UN ETAT DANS UN ETAT ...

Les Origines et l'Histoire de la Mafia

Diverses étymologies du terme « Mafia »  

Le terme « Mafia » regroupe de nombreuses étymologies. Le terme Mafia (orthographié "maffia" au départ) provient tout d'abord du terme "maffi", puis de "maffi" nait le terme "maffiusu" qui signifie "cheval harnaché" ou "cheval de la Berberie" qui qualifie quelqu'un qui veut bien s'habiller. D'autre part l'origine de « maffiusu » serait la même que celle du mot espagnol « guapo » qui signifie beau mais et surtout bien habillé. Le terme « maffia » entra réellement dans la langue populaire en 1861, en Sicile, juste après l'unification de l'Italie, et c'est là qu'il subit un affaiblissement phonétique devenant ainsi : « Mafia ». Ce fut grâce à une pièce de théâtre très célèbre : « I mafiusi de la Vicaria » écrite en 1863 par Giuseppe Rizzotto et Gaetano Mosca, que le mot se serait répandu dans le monde, devenant ainsi expression courante.
Le mot Mafia compte par ailleurs quelques origines étymologiques fantaisistes comme par exemple les initiales du mot qui auraient pour signification « Morte Ai Francesci Italia Anela », ce qui veut dire : « l'Italie aspire à la Mort des Français ». Cette signification vient d'un passé historique ; en effet lors des Vêpres Siciliennes en 1282, révolte de la part des habitants de l'île Sicilienne contre la dominance du roi français Charles d'Anjou, le cri des révoltés était « Mort aux Français » ; durant cet évènement de nombreux français furent tués. Parmi les significations fantaisistes de la Mafia il y a également la consonance du mot qui correspondrait à « mia figlia » (« ma fille » en italien) et qui représenterait le cri d'une mère après le viol de sa fille par, justement, un soldat français lors des Vêpres Siciliennes (« mia figlia, mia figlia » se transformerait en « ma-fia, ma-fia »). Bien sûr, ces dernières origines ne sont pas fiables car elles ne peuvent pas être vérifiées.
  
    La Mafia possède également son propre vocabulaire spécifique facilitant la communication entre ses membres. Le voici :
-   l'omerta : c'est loi du silence qu'impose la Mafia avec comme devise « je ne vois pas, je n'entends pas, je ne  parle  pas ». Si une personne ne respecte pas cette loi elle est obligatoirement tuée. 

La loi de l'Omerta,  

-   il pentito (plus connu sous le nom de « repenti ») : c'est un ancien mafieux qui rompt la loi de l'omerta, c'est à dire qu'il livre à la police des informations et des noms sur la Mafia, en échange d'une protection et d'une réduction de sa peine. (Le chanteur Renan Luce en a d'ailleurs fait le thème de sa chanson « Repenti »



-   la cosca : c'est une association mafieuse structurée par différents clans (que l'on peut comparer aux feuilles d'un artichaut).
-   il pizzo : c'est le racket des commerçants en Sicile, la Mafia les contraint de payer une taxe en leur promettant une protection. Cette loi permet à la Mafia de contrôler le pays.
-   Il gabbelluto (gabella = taxe) : c'est un membre de la Mafia qui reçoit le pizzo (la taxe des commerçants).

Origines historiques de la Mafia.

    La Mafia a été officiellement identifiée pour la première fois au début du XIXème siècle en Italie du Sud, plus précisément à Mezzogiorno. Il n'est pas impossible qu'elle ait des origines plus anciennes mais ce fait est le premier que l'on a caractérisé de « Mafia ». Par la suite, on peut compter plusieurs organisations mafieuses, toujours en Italie, telles que la Camorra à Naples (c'est de cette Mafia dont traite le film Gomorra), la Cosa Nostra en Sicile, la 'Ndrangheta en Calabre ou encore la Sacra Corona Unita dans les Pouilles. Pour ce qui est des autres pays, les Mafias identifiées par les criminologues sont notamment les Triades chinoises, les Boryokudan japonais (dont les membres sont les Yakuza), la Mafia italo-américaine, la Mafia russe, la Mafia turque ainsi que la Mafia albanaise. Par contre certaines organisations criminelles comme par exemple les cartels colombiens, les clans nigérrians ou encore les trafiquants de drogue marocains ne peuvent pas être caractérisées de Mafia car ces dernières ne répondent pas exactement à la définition de la Mafia.
  
 Les Cinq Mafias de L'Italie

 Etude de la Cosa Nostra (qui signifie « Notre Chose ») en Sicile

    Suite aux révolutions de 1848 et de 1860 en Sicile, le pays est tombé dans l'anarchie  la plus totale. Des bandes de hors-la-loi, peu nombreuses au départ se sont alors formées, créant ainsi la confusion et le trouble sur l'île Sicilienne. Ces derniers ont été qualifiés de « premiers mafieux ». En effet, ils profitaient du chaos qui régnait pour éliminer les preuves contre eux tels que les rapports de police, ainsi que quelquefois éliminer les policiers eux-mêmes. Ensuite, un nouveau gouvernement fut établi à Rome, les empêchant d'exercer leurs actions. Ce qui, au cours de la deuxième moitié du XIXème siècle, les amena à effectuer un changement au niveau de leurs techniques d'actions. Désormais ils s'occupèrent de protéger les plantations et les propriétés de la noblesse locale en échange de la perception de taxes diverses versées par les propriétaires de ces terres. Cette influence s'étendit ensuite dans tout l'Ouest de la Sicile. De peu nombreux au départ ils se transformèrent en de grandes bandes présentes un peu partout dans l'île, créant ainsi une organisation appellée la « Mafia Sicilienne » ; celle-ci permit aux bandes dispersées dans le pays, un environnement plus sûr, la création de meilleurs profits et le renforcement des liens qui les unissent.
   Ensuite, à partir de 1870, après l'Unification de l'Italie (où l'Etat Italien prit le contrôle de la Sicile et de ses Etats papaux), la Mafia Sicilienne profita du désaccord entre l'Etat unifié et l'Eglise ; le Pape se sentit assailli et s'opposa à ce nouvel Etat. Les Siciliens majoritairement catholiques et opposés à ce nouvel Etat se tournèrent donc vers la Mafia pour être protégés. A la fin du XIXème siècle, la Mafia vivait de rackets de « protection » et de vol de bétail. Elle bénéficiait de protection grâce à la corruption des fonctionnaires de l'Etat.
    Pendant la période fasciste (sous le régime de Mussolini), Cesare Mori, le préfet de Palerme poursuivit en justice la Cosa Nostra ce qui obligea beaucoup de chefs mafieux à se réfugier aux Etats-Unis pour échapper à la prison. Il fut ensuite destitué lorsqu'il s'attaqua à des maffiosi réfugiés parmi les autorités fascistes.
   Lors de la seconde guerre mondiale, la Mafia a facilité le débarquement américain en Sicile et en Italie grâce à  l'aide de maffiosi américains tels que Lucky Lucian:



En effet en 1943, les autorités militaires américaines font appel à lui pour obtenir des informations : elles lui demandent de collaborer en entrant en contact avec les principales familles siciliennes pour qu'elles facilitent le débarquement américain en Sicile, avec des sabotages et des missions de renseignement. En aidant les alliés américains à débarquer en Sicile provoquant ainsi la chute de Mussolini, la Mafia a retrouvé sa position sociale et économique en tant qu' « Etat dans l'Etat » en Sicile grâce au bureau américain des services stratégiques (OSS, le précurseur de la CIA). De ce fait, la Mafia a joué un rôle important lors de le Seconde Guerre Mondiale. Grâce à cette alliance avec les Etats-Unis, l'histoire de la Mafia a pris un tournent décisif et ceci lui a permis de batîr de nouvelles bases pour ses acitivités pendant les soixantes années suivantes.
   Comme beaucoup de maffiosi Siciliens étaient des anti-communistes, les Américains les ont considérés comme de précieux alliés durant la guerre froide (une période de tension entre les deux superpuissances : les Etats-Unis et l'URRS) et ont utilisé leur service dans l'industrie navale américaine pour éliminer des communistes et des socialistes. Durant la guerre froide la Mafia a entretenu des liens avec les partis politiques Italiens notamment la démocratie chrétienne qui gouverna pratiquement jusqu'aux années 1980.
   Après le massacre de Portella della Ginestra en 1947 où 11 manifestants communistes sont tués par Salvatore Giuliano, un bandit mafieux anti-communiste, lors d'un rassemblement populaire, une première commission anti-Mafia est mise en place en 1963. En mai 1965, le Parlement vota la loi 575 "Disposition contre la Mafia". En 1967, Danilo Dolci appelé le "Gandhi de Sicile" témoigna contre les liens entre la Mafia et la classe politique italienne, se mettant à dos trois hauts responsables de la démocratie chrétienne.
   En 1972, commença le début des luttes fratricides au sein de la Mafia.
   En 1982, après l'assassinat d'un député communiste, une seconde commission anti-Mafia fut créée. La même année, la seconde guerre de la Mafia éclata faisant plus d'un millier de morts. Ensuite un vaste mouvement d'opposition s'est déclenché en Italie contre la Mafia suite aux attentats perpétués contre les juges Giovanni Falcone et Paolo Borsellino.
  
     On a donc vu précédemment que les origines de la Cosa Nostra remontent au milieu de XIXème siècle en Sicile. Elle s'est ensuite étendue jusqu'au continent Américain suite à l'émigration Sicilienne du début du XXème siècle. Aux Etats-Unis elle s'est vite organisée sous forme de familles et de clans. En Sicile elle compte actuellement environ 150 familles ainsi que 4 000 membres actifs. De plus, elle possède des ramifications un peu partout dans le monde comme par exemple en Allemagne, en France, en Suisse, en Grande-Bretagne, en Russie, au Canada ou encore aux États-Unis. En Europe, elle est considérée comme l'organisation criminelle la plus influente. Depuis son origine en Sicile, la Mafia est très rapidement devenu une des plus grandes organisations criminelles mondiales.
     




Le Financement de la Mafia



Dans les formes traditionnelles de criminalité, l’activité illégale a toujours pour but essentiel la consommation, et peu importe si cet objectif est réalisé par le biais de crimes et de souffrances. Le financement de la Mafia provient de différentes activités : Le blanchiment d’argent, la drogue, le racket, le proxénétisme, le jeu, le trafic d’armes, et de déchets toxiques. Toutes ces activités sont présentes dans la société, ceux qui le subissent et qui en sont témoins se taisent, car la loi du silence est la première règle à respecter en tant que victime ou témoin sous peine de menaces, voire de mort.  Le financement mafieux se divise en deux grandes parties. L'économie illégale, et l'économie légale mafieuse. De plus, ces deux circuits sont extrêmement liés. Ainsi, les ressources de l'économie illégale peuvent permettre de créer de nouvelles entreprises légales, parallèlement, la production de certains produits peut être légale, en revanche, la vente sera illégale.

     Tout d'abord, l'économie légale de la Mafia est semblable aux autres économies légales, en revanche les ressources de cette économie légale, est issue d'une économie illégale. Dans cette économie légale, d'autres activités illégales y sont exploitées. Le blanchiment d'argent est un exemple concret d'économie légale-mafieuse. Le blanchiment d'argent consiste à dissimuler la provenance d'argent acquis de manière illégale (l'économie illégale), afin de réinvestir dans des activités légales. Les mafieux blanchissent le fruit de leur "travail", en les réinvestissant afin de légaliser ces revenus pour éviter d'être saisis de leurs biens par la justice ou le fisc. En général, cet argent issue de l'économie illégale alimente des domaines de l'économie légale tels que les casinos, les restaurants. En outre, des domaines où beaucoup d'argent liquide circule.
L'économie légale-mafieuse est infiltré dans le monde, peut être que votre voisin pratique ce genre de manigance. Ne vous poser pas la question car si il advient que vous trouviez une réponse à cette question, vous n'aurez peut être pas le temps de m'en informer alors, pratiquer la loi de l'omerta.
En revanche mondialement parlant, l'économie légale-mafieuse est présente dans beaucoup de pays et est pratiqué par des gens qui seraient à première vu, insoupçonnables.



De plus, l'activité illégale est la plus grosse source de revenus de la Mafia.  
 les organisations mafieuses ont recours au racket. En 2001, le racket pratiqué par la mafia leur a rapporté 61 milliards d'euros. La plus part du temps, ces mafiosos exercent leur racket sur des commerçants, de petites ou grandes entreprise. Le "pizzo" est le racket le plus pratiqué par les mafiosis, il est imposé au commerçants. qui sont obligés de reverser un impôts aux mafiosis s'ils veulent continuer à exercer leurs fonctions. En outre, les mafiosis proposent leur protection aux commerçants, et s'il s'avèrent que ces derniers la refusent, ils sont menacés de mort.
    Les trafics de drogues participent énormément dans le financement de la mafia. Le trafic de stupéfiants touche des domaines telles que l' agriculture, la chimie, la logistiques, les transports, exportations, importations et le blanchiment de capitaux. En effet, son fonctionnement est en grande partie semblable aux autres marchés, hormis sur deux faits, la prohibition (interdiction de certaines substances)et la rigidité des prix, qui
champs de canabis
favorise le maintien de prix élevés et donc des profits supérieurs à d’autres marchés rendant l’activité attractive. L'interdiction de ces produits conduit à une vente plus abondante à un prix plus élevé. Ce qui encourage les mafiosis à continuer leurs trafics étant donner que le profit est leur première motivation. La plus grande part des revenus profitent aux mafieux qui blanchissent cet argent. Cet argent sale finance les crimes organisés.    

   Le "business" du sexe intervient aussi énormément dans le financement mafieux. la prostitution est un marché comparable à une multinationale car elle s'étend dans le monde. Elle connait ses débuts aux États-Unis, et grâce à Big Jim, dans les années 1910, elle atteint son apogée. Au départ, la prostitution et la pornographie étaient interdits aux mafieux siciliens, mais très vite, ceux-ci se sont rendu compte que ce genre de pratique pouvait leur rapporter beaucoup d'argent et ont outrepasser ces règles. D'ailleurs aujourd'hui, des agences de prostitution de luxe existent, (des institutions où on paie au minimum 5000 dollars la soirée).
En effet, financièrement parlant, la "Mafia" exerce des activités illégales afin de se financer et d'investir dans des activités légales. Le financement de la Mafia est similaire à celui d'un vrai état. Les entreprises légales se concurencent avec celles des entreprises légales-mafieuses, afin d'allimenter le pays. En revanche, les entreprises illégales mafieuses touchent des bénéfices et ces bénéfices, même s'il sont estimés, ne sont pas pris en compte dans l'économie du pays, mais allimente leur état à eux. C'est à dire que les mafiosis distribuent des revenus à la population totale de la mafia,  aux retraités par exemple. Par ailleurs on constate aussi que l'état mafieu a un pourcentage de chommage très peu élevé, cet état ne connait pas la crise car toute la population de leur état participe au bon fonctionnement des activités. Dans Gomorra il est montré que les familles mafieuses se regroupent dans des cités et vivent tous ensemble. Leurs argents sert à financer leurs communautés, fournir de la nourriture, de la drogue aux habitants. Ce financement est estimé dans le PIB italien mais n'est en aucun cas favorable à l'économie de l'État dans lequel ils se sont infiltrés.   

                             

  

Le Fonctionnement de la Mafia

D’après Roberto Saviano,auteur du livre Gomorra ,  la mafia est « une organisation criminelle fondée sur le business ».

En effet, on peut observer que la mafia à un fonctionnement très ordonné, tant au niveau économique que politique. Son fonctionnement économique est similaire à celui d’une entreprise. L’organisation mafieuse va être dirigée par le « chef suprême », père de famille obligatoirement Italien, puis, il aura en dessous de lui, son conseiller, qui est généralement un avocat, et le sous-chef, un oncle par exemple, mais qui doit appartenir à cette même famille. Ces deux « bras droits » dirigent les Caporegimes (qui pour les grandes familles mafieuses, peuvent être cinq ou six...), c’est-à-dire les chefs infiltrés dans différentes régions. C’est notamment le cas dans le film Gomorra, à travers les différents clans. Ces chefs contrôlent les Soldiers (les commerçants...), qui doivent rapporter l’argent à travers leur commerce (illégal en général). De plus, on trouve en bas de l’échelle, les Picciotos, autrement appelé les « gros bras ». Ce sont ceux qui font « le sal boulot » comme les assassinats, les vols, les trafics de drogue, d'armes... Ils ne font généralement pas partis de la famille dont est le Chef suprême.

 Ainsi, on constate que la mafia a une organisation qui est tout
à fait réfléchie en faveur des chefs ; ceux-ci ne traitent 
jamais directement avec « les gros bras »qui reçoivent 
leurs ordres par les Soldiers qui les reçoivent eux-mêmes par les Caporegimes. 
Donc, les chefs ne peuvent pas être mis en relation avec 
ses employés-criminels et la police ne peut donc pas prouver 
qu’il y a un lien entre eux. Ainsi, les chefs restent intouchables. 
De plus, il ne doit y avoir également aucun lien familial entre
les Chefs et les « gros bras » pour limiter les risques d’arrestation 
et que la police établisse un quelconque rapprochement.

Par ailleurs, les familles dont l’un des membres fait partit 
de cette organisation, est entièrement mise sous le contrôle 
de la mafia, elle aussi. Ainsi, les femmes ne travaillent pas 
(ou simplement au sein de la cité contrôlée par la Mafia 
dans laquelle elles vivent en y faisant les courses par 
exemple et les enfants ne vont pas à l’école,
ils se forment au contraire aux valeurs de la Mafia, avec
la violence comme règle. Ces familles touchent un 
salaire en échange du travail fourni par leur mari  
qui leur permettent de survivre. Cependant,ce salaire
sert aussi de moyen de chantage pour que ces familles 
ne s’essaient pas à quitter la mafia ou parler et dénoncer la
mafia aux autorités.

Evidemment, l’argent de ses salaires correspond aux 
revenus illégaux des trafics mafieux infiltrés à travers 
diverses entreprises dans plusieurs Etats. Ces entreprises 
peuvent être illégales (drogue, proxénétisme, trafics d’organes …) 
ou légales (agences de tourisme , magasins de vêtements, 
restauration, entreprise de recyclage d’ordures…) .
Mais ces entreprises dites « légales », ne le sont pas ; 
elles servent de couverture face au fisc par exemple et de 
moyen de blanchiment d’argent. Ainsi, sans le savoir, nous
entretenons les mafias en consommant leur production. 
Par exemple, à Paris notamment, certains magasins de 
vêtements luxueux sont en fait sous le contrôle 
de la Mafia. On peut donc dire que la Mafia est organisée 
de façon à produire et vendre rapidement et donc à obtenir
des sommes colossales très vite et à entretenir son organisation.
Mais,en procédant ainsi, la mafia a réussi non seulement à faire 
fonctionner son organisation comme une très grande entreprise 
mais aussi à s’infiltrée dans l’économie de l’Etat (via les entreprises légales, donc comprises dans le PIB) sans aucun respect des 
normes et des valeurs de nos sociétés.

La mafia est donc devenue officieusement un agent ou un élément nécessaire au fonctionnement économique de l’Italie. 
Elle est même supposée dans le PIB de ce pays.
                                          

Aucun commentaire: