Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

samedi 9 janvier 2016

Le nombre de fois qu’il faut faire l’amour pour éviter le cancer de la prostate

Des chercheurs ont découvert un moyen plaisant pour réduire le risque de cancer de la prostate : l'éjaculation. Ils ont même établi une moyenne d'orgasmes à atteindre chaque mois pour que ce bienfait, qui mérite d'autres recherches, soit optimal. 



Si les bienfaits du sexe, en particulier de l'orgasme, sont légion des chercheurs ont découvert qu'il serait également utile dans la prévention d'une maladie grave : le cancer de la prostate. Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme, avant celui du poumon ou le cancer colorectal et figure au troisième rang des causes de décès par cancer chez celui-ci. Les chercheurs de la Harvard Medical School ont mené une étude expliquant qu'un orgasme par jour permettrait de réduire son risque d'apparition.
La prostate est une petite glande située entre le pénis d'un homme et de sa vessie. Sa principale fonction est de produire un liquide blanc épais qui compose le sperme contenu dans les testicules. C'est plus précisément l'éjaculation qui permettrait "d'évacuer" les produits chimiques de la prostate selon la principale hypothèse avancée. Une autre théorie veut qu'elle favorise le développement de nouvelles cellules et limite ainsi l'accumulation de vieilles cellules susceptibles de devenir cancéreuses.



PUBLICITÉ

A privilégier dès 40 ans


L'étude a suivi 32 000 hommes pendant 18 ans, dont 3839 ont été diagnostiqués avec cette maladie au cours de cette période. Il leur a été demandé leur fréquence mensuelle moyenne de l'éjaculation entre les âges de 20 à 29 ans, 40 à 49 ans et en 1991, l'année précédant le questionnaire. Les chercheurs ont découvert que les hommes de la tranche des 40 à 49 ans qui éjaculent 21 fois ou plus par mois réduisent leur risque de cancer de la prostate de 22% par rapport à ceux qui éjaculent quatre à sept fois par mois et ce peu importe les facteurs de risque. 

Bien que ces données sont les plus convaincantes à ce jour sur le bénéfice potentiel de l'éjaculation sur le développement du cancer de la prostate, elles doivent être interprétées avec une certaine circonspection. Dans le même temps, compte tenu de l'absence de facteurs de risque modifiables pour le cancer de la prostate, les résultats de cette étude sont particulièrement encourageants.D'autres recherches doivent être effectuées pour comprendre comment plus précisément ce lien de cause à effet.

Vidéo. Le cancer de la prostate :


Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Il peut être dépisté grâce à des examens de l'appareil génital. Des solutions existent pour traiter le cancer de la prostate.

ssiLa prostate fait partie de l'appareil génital masculin. Il s'agit d'une petite glande ronde, située devant le rectum, à la base de la vee. Sa fonction première est de libérer un fluide dans l'urètre pendant l'éjaculation.

Pendant l'éjaculation, les spermatozoïdes sortent de chacun des testicules par de petits canaux dénommés canaux déférents. Le canal déférent contourne la vessie par derrière et pénètre dans la prostate. Au cours de leur trajet, les spermatozoïdes se mélangent aux liquides séminaux, qui sont d'autres composants de l'éjaculat, provenant de trois sources : les vésicules séminales, la prostate et les glandes de Cowper. Ces fluides ainsi constitués, dénommés sperme ou éjaculat, circulent ensuite dans le canal urétral et sortent du corps par le pénis.
Le cancer de la prostate se développe sous forme de petits nodules ou de protubérances à la surface de la prostate, qui peuvent être détectés pendant un examen rectal. Il existe de nombreux prsuite dans le canal urétral et sortent du corps par le pénis.
océdés thérapeutiques du cancer de la prostate. Dans la plupart des cas, il n'est pas nécessaire de pratiquer une ablation de la prostate si le cancer est détecté à un stade précoce. Lorsqu'une ablation de la prostate s'avère nécessaire, le risque de dysfonctionnement érectile augmente en raison de la présence d'un grand nombre de nerfs à proximité de la prostate.

Les hommes de plus de 40 ans devraient se soumettre à un dépistage du cancer de la prostate
s'appuyant sur un toucher rectal et un dosage du PSA sérique dans le cadre de leur bilan de santé régulier.


Enregistrer un commentaire