Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 13 mai 2015

Du Viagra contre le paludisme.

Le paludisme est transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique femelle, du genre Anopheles, lui-même infecté après avoir piqué un homme impaludé : la femelle, en prenant le repas de sang nécessaire à sa ponte, injecte le parasite à son hôte.
Le paludisme se développe, chez l'homme, dans les globules rouges. Dans l'organisme humain, les globules rouges sont capables de se déformer, ce qui leur évite d'être éliminées par la rate. Cet organe, chargé de filtrer le sang en permanence, ne retient que les globules rouges rigides, vieux ou anormaux. Malheureusement, le fait d'être parasitées par l'agent de la malaria ne change rien à la « souplesse » des globules rouges, ce qui leur permet de traverser aisément la rate et de persister plusieurs jours dans la circulation sanguine. En clair, il suffirait de rendre ces globules rouges rigides pour lutter contre la maladie
Les chercheurs (du CNRS, de l'Inserm et de l'Université Paris Descartes – à l'Institut Cochin – et de l'Institut Pasteur, en collaboration avec une équipe de la London School of Tropical Medicine and Hygiene) ont identifié plusieurs molécules pharmaceutiques qui empêchent le développement des phosphodiestérases (des enzymes qui favorisent la déformabilité des globules rouges) parmi lesquels le sildenafil citrate, plus connu sous son nom commercial de « Viagra ».


Les auteurs ont montré que cette molécule, à la dose habituellement administrée, a le potentiel d'augmenter la rigidité des formes sexuées du parasite et ainsi de favoriser l'élimination des globules rouges parasités par la rate. Ainsi, en augmentant la rigidité des globules rouges infectés par l'agent du paludisme, le Viagra favorise leur élimination de la circulation sanguine et pourrait donc réduire la transmission du parasite de l'homme au moustique.

Cette découverte ouvre la voie à une nouvelle approche pour bloquer la propagation du paludisme à travers la population. En 2013, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a recensé 198 millions de cas de paludisme dans le monde et 584 000 personnes décès suite à la maladie. L'Afrique reste le continent le plus touché.

Aucun commentaire: