Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mardi 22 mars 2016

Langage érotique chez les Amazighs de Haha



Un jeune homme de mon village est allé en ville à l’occasion d’une fête. Durant tout un après midi, il n’a pas cessé de suivre une jeune fille partout où elle va espérant ses faveurs. 

Mais le soir venu, elle rentre chez elle et lui ferme la porte au nez. Sa déception est grande .Quelques jours après , une femme du village , vient le voir et lui demande si c’est bien lui qui a suivi une jeune fille en ville le jour de la fête. Il lui confirme ce fait. Elle lui dit que c’est la fille d’un originaire du village qui le connait bien .Puisque c’est lui le seul qui l’a suivie durant tout l’après midi , il doit avoir trouvé une médaille en or dans un fil en laine , qu’elle a perdue et qu’il doit lui rendre. 

Le jeune homme lui dit qu’il n’a rien trouvé. Il peut le lui jurer dans l’agourram
( l'arganier sacré). La femme est repartie et notre jeune homme est désemparé. Il a peur que le père de cette jeune fille porte plainte contre lui et l’accuse injustement d’avoir trouvé et gardé le bijou de sa fille. Il est allé demander conseil à mon oncle paternel, le Raïs de taguenza ,le tambourin, puisqu’un Raïs , dans notre société et culture berbères, il est un poète et un sage .Ce jeune homme lui raconte tout . Mon oncle lui demande si cette jeune fille porte un haïk en laine .Il lui répond qu’effectivement, cette fille portait un haïk en laine. Mon oncle, en tant que Raïs et coq du village, qui s’y connait en langage codé des femmes, le traite de naïf et lui explique que le fil, c’est son haïk en laine et la médaille , c’est elle-même. Elle lui dit de venir la rencontrer car il l’a prise corps et âme et doit la rendre à elle-même par sa présence.