Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

dimanche 21 août 2016

Des médecins retirent 40 couteaux de l’estomac d’un homme


Un homme a passé deux mois à avaler pas moins de 40 couteaux, avant qu’une équipe de médecins ne les retire de son estomac, en Inde. Même les médecins expérimentés, c’était terrifiant.
Une opération délicate 
La moindre erreur pouvait coûter la vie au patient. Les médecins qui ont procédé à l’opération se sont concertés pendant deux jours pour établir un diagnostic et s’accorder sur la technique à utiliser lors de l’intervention. 
L’opération, qui a duré cinq heures, a été réalisée à Amritsar ces derniers jours, dans le nord du pays. Des couteaux pliables, pour certains ouverts et/ou en partie rouillé, ont été retirés de l’estomac du patient. 
Accro au goût du métal ? 
« Je ne sais pas pourquoi j’ai commencé à avaler des couteaux », a admis l’homme âgé de 42 ans « J’appréciais simplement le goût du métal et j’étais accro, comme les gens peuvent être accros à l’alcool ou à d’autres choses », a-t-il expliqué. 
Le docteur Malhotra, quant à lui, a avancé l’hypothèse selon laquelle le patient souffre d’une maladie mentale rare. Le patient, à présent hors de danger, pourra rentrer chez lui après avoir vu des psychiatres. S’il souffrait à l’avenir d’un manque de fer, les médecins ont conseillé au patient de plutôt se tourner… vers les épinards.

Aucun commentaire: