Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

dimanche 29 mai 2016

Un ado découvre une cité maya grâce aux étoiles

Curieux de comprendre comment les Mayas choisissaient d'implanter une ville, il a eu l'idée de comparer l'emplacement des cités connues avec les constellations.

Une ancienne cité maya, dans le Yutacan, au Mexique, le 3 avril 2016. 


A 15 ans, William Gadoury inspire déjà le respect des ingénieurs de la Nasa et de l'Agence spatiale canadienne. Passionné par la civilisation maya, l'adolescent a découvert une ville jusqu'alors inconnu, en observant les étoiles.

Photo d'illustration
Cette cité perdue, qu'il a choisi de baptiser  "K’ÀAK’ CHI’" ("Bouche de feu", en Français), se trouvait "dans un endroit reculé et inaccessible dans la péninsule du Yucatan, au Mexique". 
Résultat de recherche d'images pour "Un adolescent québécois découvre une cité maya perdue dans la jungle mexicaine"

Il établit un lien entre les villes mayas et les étoiles

Comment l'adolescent a-t-il deviné qu'une cité se cachait dans cette jungle profonde, à l'abri des regards depuis la fin de cette civilisation précolombienne, vers le 12e siècle ? En se fiant au ciel. Il a analysé 22 constellations mayas et s’est aperçu que s’il reliait sur une carte les étoiles des constellations, la forme de chacune d’entre elles correspondait au positionnement de 117 cités mayas. 
Une révélation pour l'adolescent. "Je ne comprenais pas pourquoi les Mayas avaient construit leurs cités loin des rivières, sur des terres peu fertiles et dans les montagnes". "Il fallait qu’il y ait une autre raison, et comme ils adoraient les étoiles, l’idée m’est venue de vérifier mon hypothèse."
En analysant une 23e constellation, comportant trois étoiles, il s'aperçoit qu'il n'existe que deux villes répertoriées dans la zone. "Il a partagé cette découverte avec l’Agence spatiale canadienne qui lui a fourni des images satellites de la NASA et de l’agence japonaise JAXA". Sur des images datant de 2005, "une année où un grand feu avait dévasté la région", il aperçoit finalement les vestiges de "Bouche de feu". Des vestiges de pyramides et de structures laissant imaginer une ville importante : sans doute l'une des cinq principales cités mayas connues. 

Enregistrer un commentaire