Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 12 avril 2017

Dans les forêts de Sibérie.

L'écrivain Sylvain Tesson a passé 6 mois
dans les forêts de Sibérie (sur les bords du lac Baïkal).




Dans les forêts de Sibérie est un récit autobiographique de Sylvain Tesson publié le et ayant reçu le prix Médicis essai la même année.
Le livre est le carnet d'ermitage de l'auteur, qui a vécu six mois en Sibérie, de février à , dans une cabane sur la côte nord-ouest du lac Baïkal, près de la réserve naturelle de Baïkal-Léna, à 120 km du village le plus proche, sans route, vivant de pêche, de bûcheronnage, de marches, de lecture et de vodka.
Sur ce territoire parsemé de cabanes forestières et météorologiques, l'auteur a pour motivation de ne pas nuire à la planète. Le printemps commence fin avril et les eaux se libèrent mi-mai. Un couple d'amis russes lui donne deux chiots. Mi-juin, sa compagne restée en France lui annonce qu'elle le quitte.
Sylvain Tesson livre le fruit de ses lectures et de ses réflexions, citant les auteurs littéraires qu'il lit et décrivant la flore et la faune qui l'entourent. Il parcourt certains jours plusieurs kilomètres autour de sa cabane, tantôt à pied, tantôt en patin à glace ou en kayak, ce qui donne lieu à des pages descriptives précises et évocatrices de cette région de la Sibérie.
L'auteur passe parfois quelques séjours à un ou deux jours de distance chez ses amis russes forestiers qui aussi viennent parfois brièvement lui rendre visite. Les discussions sur l'amour de la Sibérie, de la nature et de l'immensité du destin humain ont lieu au cours d'inspections de la forêt ou de repas amicaux. Ses amis sont informés par la radio des événements du monde. Ils sont par exemple inquiets par la montée de l'Islam en France. Quand il quitte cette vie robinsone, Sylvain Tesson laisse ses chiens et se promet de revenir.

Biographie de Sylvain Tesson

Sylvain Tesson est un écrivain voyageur français, qui ne cesse de parcourir le monde tout en le racontant. Il est l'auteur de nombreux récits de voyage, mais aussi de recueils de nouvelles et d'essais.
Sylvain Tesson est géographe de formation. Après ses premiers voyages, il décide de partir en 1993 durant un an autour du monde, à bicyclette, avec son ami de lycée Alexandre Poussin. Les deux jeunes hommes viennent de finir leurs études et n'ont qu'un budget restreint, mais parcourent plusieurs continents et 25 000 kilomètres. Ils en tirent un livre paru en 1996, "On a roulé sur la terre", qui reçoit le prix de l'Institut national géographique. Ils repartent ensemble en 1997 pour traverser l'Himalaya à pied, durant cinq mois. Suivra la publication de "La Marche dans le ciel : 5 000 kilomètres à pied à travers l'Himalaya". En 1999, accompagné cette fois de la photographe Priscilla Telmon, Sylvain Tesson parcourt à cheval les steppes d'Asie centrale et coécrit deux ouvrages avec cette dernière. De 2003 à 2004, il entreprend de suivre le périple d'évadés du goulag retracé dans le livre "À marche forcée" (1955) de Slawomir Rawicz. Il parcourt la Sibérie jusqu'à atteindre l'Inde et relate ce voyage dans "L'Axe du loup" (2004).
En 2010, il décide de vivre en ermite durant six mois en Sibérie, au bord du lac Baïkal. Il publie un essai tiré des notes de son journal, "Dans les forêts de Sibérie", qui reçoit le prix Médicis en 2011. En plus de ses voyages et des récits qu'il en tire, Sylvain Tesson est également l'auteur de nombreuses nouvelles : le recueil "Une vie à coucher dehors", publié chez Gallimard en 2009, a reçu le prix Goncourt. Son dernier recueil, "S'abandonner à vivre", est sorti en 2014 chez Gallimard.