Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mardi 11 avril 2017

Otona maki, une technique de relaxation japonaise étonnante

 
Vous connaissez tous les maki, cette variété de "sushi" enveloppé d'une feuille de nori n'est-ce pas ?
Vous allez découvrir aujourd'hui que cette technique n'est pas réservée qu'au poisson cru. Il semblerait en effet qu'une technique de relaxation l'utilise également. On l'appelle otona makiotona signifiant adulte, et maki du verbe maku (巻く) signifiant enrouler, envelopper.
Le principe est simple. Durant 15 à 20 minutes (voire plus), la personne est enroulée de la tête au pied dans un tissu élastique qui laisse passer l'air, reproduisant plus ou moins la position foetale, une position censée procurer un sentiment de sécurité et de bien-être.



 

 

 Les bienfaits thérapeutiques ne sont pas clairement prouvés mais il semblerait que la position soit bonne pour la posture et la souplesse du dos.


 

 Après une présentation lors d'une émission de télévision japonaise, les internautes se sont montrés circonspects pour le plupart, effrayés pour d'autres qui avaient l'impression de voir une scène de film d'horreur.