Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mardi 7 mars 2017

3 questions sur E171 (dioxyde de titane) , le colorant des bonbons.

3 questions sur le colorant E171

Cet additif alimentaire qu’on retrouve notamment dans les bonbons pourrait contenir des nanoparticules dangereuses pour la santé.

Si vous avez du mal à déchiffrer les étiquettes des produits alimentaires mais que vous souhaitez éviter les composés nocifs pour la santé, vous devrez peut-être retenir le nom du colorant E171. Ce code ne vous parle pas ? On vous explique ce qu’il faut savoir en répondant à trois questions.


Le fabricant des Têtes brûlées a annoncé le retrait du dioxyde de titane de l’ensemble de sa fabrication.

De quoi s’agit-il ?
Le dioxyde de titane est utilisé comme additif dans l’alimentation sous le nom de 
E171. Il s’agit de nanoparticules qui servent de colorant blanc dans l’enrobage de certains médicaments, bonbons et chewing-gums. On en trouve aussi dans les vinaigrettes, des aliments pour animaux et dans certains produits d’hygiène. Son but : servir de base pour mieux faire tenir la couleur.

Pourquoi on en parle ?
Fin octobre 2016, l’association Agir pour l’environnement alertait sur la dangerosité potentielle de cet additif présent dans plus de 200 types de bonbons et produits variés. C’est maintenant au tour de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) de publier une étude menée sur les animaux montrant que le E171 pénètre la paroi de l’intestin et se diffuse dans l’organisme.
Résultat : des troubles du système immunitaire et, dans certains cas, une augmentation des risques de cancer. 

Que va-t-il se passer ?
"Au regard des conclusions de cette étude, les ministères chargés de l’Économie, de la Santé et de l’Agriculture ont décidé de saisir conjointement l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) afin de déterminer si l’additif alimentaire E171 présente un éventuel danger pour les consommateurs", déclare le gouvernement. Les résultats de cette analyse seront publiés fin mars.