Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

lundi 12 mars 2018

Une mer de déchets à 30 kilomètres de Paris

Aux portes de la capitale, des tonnes de déchets s'accumulent sur une plaine de plusieurs hectares dans les Yvelines. Les riverains n'en peuvent plus et en appellent à l'Etat pour nettoyer et dépolluer le site.

Près de 25 hectares sont recouverts de déchets à Carrières-sous-Poissy.

Filmées depuis un drone, les images sont impressionnantes. A perte de vue des déchets s'entassent formant une véritable mer de gravats et d'objets abandonnés.
Sur la plus grosse des décharges à ciel ouvert de la plaine, on trouve absolument de tout, il y a du verre, des pots de peinture, des baignoires, etc...
Sur cette plaine de 300 hectares située à sur trois communes des Yvelines, Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup-les-Vignes 25 hectares seraient envahis par ces montagnes de déchets qui s'accumulent depuis plusieurs années. 
Il y a des problèmes de risques sanitaires d'autant plus qu'il y a des habitations 300 mètres. C'est inadmissible d'en arriver là aujourd'hui et il faut absolument  retraiter et dépolluer cette plaine. 

Comment en est-on arrivé là ? 

Selon les autorités, la majorité des déchets de la plaine proviennent de camps de Roms installés là pendant plusieurs années, avant d'être démantelés l'année dernière. Par moments, jusqu'à 20 camions par jour déchargeaient du matériel ou des déchets sur ces terrains. 

Un nettoyage estimé à 1 million d'euros

Pour la mairie de Carrières-sous-Poissy, la situation est en train d'évoluer depuis le démantèlement du camps de Roms et la fin du dépôt sauvage de déchets. Mais la municipalité ne veut pas assumer seule le coût du déblaiement de la zone, estimé à 1 million d'euros.
"Il faut un tour de table parce que les déchets ne sont pas des déchets uniquement de Carrières-sous-Poissy, ils viennent de petite couronne ou de grande couronne, donc il faut élargir l'assiette de financement pour résoudre ce problème-là.   

Enregistrer un commentaire