Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

lundi 19 mars 2018

La Britannique Andria Zafirakou gagne le prix de Meilleur enseignant du monde.

La Britannique Andria Zafirakou a remporté le titre de meilleur enseignant du monde.
 La Britannique Andria Zafirakou a remporté
 le titre de meilleur enseignant du monde
Résultat de recherche d'images pour "andria zafirakou"
La Britannique Andria Zafirakou, institutrice dans un quartier difficile de Londres, a remporté ce dimanche à Dubaï le prix de « meilleur enseignant du monde ». Un prix doté d’un million de dollars.
Andria Zafirakou enseigne à l’école communautaire Alperton, dans le nord de Londres, dans un quartier pauvre et multiethnique. Cette prof d’arts et textiles a appris les bases de la plupart des 35 langues parlées dans son école. Elle peut ainsi communiquer avec ses élèves et leurs parents, qui comptent de nombreux réfugiés. L’enseignante a également imposé une refonte du programme scolaire pour le rendre plus proche de la vie de ses élèves.
Ce dimanche, à Dubaï, elle est devenue « meilleur enseignant du monde » et va recevoir 1 million de dollars. « Félicitations à Andria Zafirakou pour avoir remporté le titre de meilleur enseignant du monde, le plus beau métier du monde », a tweeté cheikh Mohammad ben Rached Al-Maktoum, souverain de Dubaï, après avoir remis le prix à la lauréate du Global Teacher Prize.

« Leurs devoirs dans la salle de bains »
« J’ai été surprise, complètement submergée. Je ne comprenais pas que c’était moi [la gagnante] », rapporte le journal The Guardian. Andria Zafirakou a ajouté : les enseignants au Royaume-Uni « travaillent très dur », « ce prix est pour nous tous. »
« En faisant en sorte que les élèves s’ouvrent sur leur vie quotidienne, j’ai découvert que beaucoup d’entre eux venaient de foyers où plusieurs familles s’entassaient dans un seul logement », décrit-elle. « C’est souvent si bruyant et bondé que des élèves m’ont raconté qu’ils devaient faire leurs devoirs dans la salle de bains, juste pour avoir un moment seul et se concentrer. »
Andria Zafirakou figurait parmi 10 finalistes, dont aucun n’était français, sur 30 000 candidats du monde entier qui se sont présentés à ce concours international de la fondation Varkey visant à valoriser le métier d’enseignant.

Un million de dollars
La cérémonie de remise du prix a été marquée par la présence du champion du monde en titre de Formule 1, le Britannique Lewis Hamilton. Celui-ci a apporté le trophée sur le lieu de la cérémonie à bord d’un bolide de sport escorté par la police de Dubaï.
Le concours est organisé pour la quatrième fois par la fondation Varkey, basée à Dubaï. Le prix d’un montant d’un million de dollars est financé par tranches et exige que le gagnant reste enseignant pendant au moins cinq ans.
La fondation a été créée par la famille Varkey, des Indiens installés dans les années 1950 aux Émirats Arabes Unis, alors protectorat britannique. Ils y ont fait fortune en créant des réseaux d’écoles privées, d’abord destinées aux enfants des expatriés occidentaux ou du sous-continent indien venus dans le Golfe après le boom pétrolier.
Enregistrer un commentaire