Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

lundi 12 septembre 2016

Les voitures les plus rares au monde

Ce n’est pas parce qu’elle est rare qu’une voiture est forcément désirable ou digne de figurer au cœur d’une collection, mais s’il y a bien une chose qui rend certaines voitures exceptionnellement recherchées, c’est bien le nombre très limité d’exemplaires fabriqués. Prenez n’importe quelle voiture de luxe, fabriquez-en seulement une vingtaine ou une trentaine d’exemplaires, et hop : vous voilà avec un véhicule qui restera toujours plus recherché que son homologue sorti à plusieurs milliers d’exemplaires. Dans cet article, nous allons passer en revue quelques-uns de ces petits bijoux que tout le monde s’arrache, de superbes voitures que tout le monde aimerait posséder mais que seulement quelques happy few fortunés auront la chance d’approcher. Bienvenue au cœur des rêves des multi-milliardaires.

Rarity doesn’t automatically make any car desirable or collectible, but if there’s one thing that links all of the world’s most sought-after classics, it’s limited production numbers. Make just 20 or 30 examples of a must-have car, and it will always be more sought after than anything churned out by the thousands. Here we look at some of those cars that everybody wants but few people will ever be lucky enough to own. Welcome to Multimillionaires’ Row.


  • BMW 507 (ALLEMAGNE)

Production totale : 253
Dans les années d’avant-guerre, BMW a construit quelques voitures exceptionnelles, et notamment la 328 roadster. Mais il a fallu attendre 1956 pour que l’entreprise allemande revisite la formule avec l’introduction de sa magnifique 507 deux sièges. Équipée d’un V8 de 3168 cm3 de cylindrée, elle disposait de 150 chevaux de puissance pour une vitesse de pointe de 195 km/h. OK, rien d’exceptionnel dans un monde où certaines voitures pointent à 320 km/h, mais à l’époque, la 507 était déjà une vraie belle bête, et ce n’est pas pour rien si Elvis Presley s’en était acheté une. Il s’en est finalement produit qu’une petite cinquantaine par an, pour seulement 253 au total.
Production total: 253 In the prewar years, BMW built some brilliant sports cars, most notably the 328 roadster. But in the postwar era it wouldn’t be until 1955 that the German company would revisit the formula with the introduction of its beautiful 507 two-seater sportster. The 3168cc V8 produced 150bhp to give a top speed of 120 mph, which may not seem special in a world of 200bhp hatchbacks, but back then, the 507 was a serious piece of kit and good enough to tempt Elvis Presley into one. However, production averaged little more than 50 per year and only 253 were made.

  • ZENVO ST1 (DANEMARK)

Production totale : 15
Si vous jetez un œil rapide à la carte géographique des supercars, vous verrez que le Danemark n’est pas très bien représenté. Mais Jesper Jensen s’est donné pour mission de changer la donne en 2009, avec son incroyable Zenvo ST1. Au cœur du bolide, on trouve un V8 turbocompressé de 7 litres, capable de fonctionner à l’essence mais aussi au bio-éthanol et qui envoie jusqu’à 1 104 chevaux. Grâce à un poids plume de 1 688 kg à vide, le couple moteur-carrosserie offre un sacré ratio poids-puissance et une délicieuse vitesse de pointe de 375 km/h. Positionnée à 770 000 euros au moment de sa sortie, voilà un bijou dont l’exclusivité était quasiment garantie, dans la mesure où Jensen avait promis que pas plus de 15 véhicules ne seraient construits.
Production total: Limited to 15 Take a look at the supercar map and you’ll see that Denmark isn’t very well represented, but it was Jesper Jensen’s mission to change all that, with his Zenvo ST1 hypercar. At the heart of the ST1 is a 7-liter V8 that’s both supercharged and turbocharged and capable of running on either gas or E85 bio-ethanol, to give up to 1104bhp. Thanks to a curb weight of just 1,376 kg, that’s enough to give a power-to-weight ratio of over 800bhp per metric ton—and a very tasty 233 mph top speed. With a $1.01m price tag, exclusivity is guaranteed, although Jensen has said no more than 15 cars will ever be built.

  • FERRARI 500 SUPERFAST (ITALIE)

Production totale : 37
Ferrari a produit 47 exemplaires de sa Ferrari 400 Superamerica entre 1959 et 1964. Quand le modèle a été remplacé par la 500 Superfast, le constructeur italien est allé plus loin encore dans l’exclusivité, attirant quelques-uns des amateurs les plus riches de la planète : le shah d’Iran, Aga Khan, le Prince Bernhard de Hollande, l’armateur grec Peter Livanis ou la star de cinéma Peter Sellers. Malgré une période de production de quatre ans, seuls 37 exemplaires sont sortis des usines de production, boostées par un V12 de 4962 cm3 et capables de pointer à 280 km/h… à une époque où la plupart des voitures familiales avaient déjà bien du mal à atteindre la moitié de cette vitesse…
Production total: 37 Just 47 examples of the Ferrari 400 SuperAmerica were built between 1959 and 1964. When that model was replaced by the 500 Superfast, the newer model would prove even more exclusive—no wonder it appealed to some of the planet’s wealthiest people such as the Shah of Iran, Aga Khan, Prince Bernhard of the Netherlands, Greek shipping magnate Peter Livanos, and film star Peter Sellers. Despite a production run of four years, just 37 examples were built, each powered by a 4962cc V12 to give a claimed top speed of 174 mph—in an era when most family cars struggled to achieve half that.

  • KOENIGSEGG CC8S (SUÈDE)

Production totale : 6
L’objectif de Christian von Koenigsegg était clair : concevoir une voiture capable de battre la F1 de McLaren. Le résultat ? Un prototype baptisé CC, plusieurs fois revisité jusqu’à la commercialisation de la CC8S en 2002, la toute première voiture de série de Koenigsegg. Carrosserie en fibre de carbone, suspension entièrement ajustable : la CC8S ne se cachait pas de sa proximité avec les technologies réservées aux voitures de course ; elle innovait aussi avec une transmission à palettes. Le conducteur pouvait même ajuster différents paramètres du châssis, de l’aérodynamique et des freins directement depuis le cockpit ! Des détails, certes, mais surtout un luxe jusque-là peu disponible sur les voitures rivales, y compris les plus exceptionnelles.
Production total: 6 Christian von Koenigsegg’s aim was to create a car that could beat the McLaren F1. The CC protoype was the result, which led to the CC8S of 2002—Koenigsegg’s first production car. With its carbon-fiber monocoque and fully adjustable suspension, the CC8S adopted key race car technologies, but it was also a pioneer, with its paddle-shift transmission. The driver could also adjust the chassis, aerodynamic, and braking parameters from the cockpit—something denied to buyers of even the most exclusive rivals.

  • TUCKER 48 (ETATS-UNIS)

Production totale : 51
L’objectif de Preston Tucker ? Détrôner les géants américains Chrysler, Ford et General Motors, rien de moins. Il avait conçu une incroyable berline de luxe, appelée Tucker Torpedo à l’origine, promettant sécurité, confort et raffinement à un niveau encore jamais atteint. Il avait même engrangé pas moins de 300 000 commandes pour son incroyable véhicule. Malheureusement, il s’était montré trop ambitieux par rapport à ses véritables capacités de production, et avait dû abandonner petit à petit la plupart des caractéristiques exceptionnelles de sa voiture. Il avait même été accusé de fraude, avant d’être finalement acquitté… trop tard. Le rêve était terminé, avec seulement 37 véhicules produits, et encore 14 en pièces détachées.
Production total: 51 Preston Tucker aimed to unseat America’s Big Three (Chrysler, Ford, and GM) with his cutting-edge family sedan, originally named the Tucker Torpedo, that featured safety, comfort and refinement like never before. He built up 300,000 orders for his sleek sedan in 1948, but he’d been too ambitious and couldn’t deliver on his promises, downgrading the car’s spec bit by bit. He was indicted on fraud charges and acquitted, but it was all too late—the dream was over after just 37 cars had been built, with another 14 produced from spare parts.

  • ARASH AF-10 (ROYAUME-UNI)

Production totale : aucune,pas encore du moins
Arash Farboud a ouvert sa boutique il y a finalement déjà longtemps, en 1999, mais il n’a pas encore vendu une seule voiture. Ses premiers efforts ont été consacrés à sa Farboud GT finalement restée à l’état de prototype ; il a ensuite conçu la Farboud GTS, dont le concept a été vendu à Chris Marsh qui en a fait la Farbio GTS350. En 2009, Farboud est revenu avec l’AF-10, emportée par un V10 de 850 chevaux, développé par la suite pour devenir un véritable monstre de 2080 chevaux. Révélée au salon de l’automobile de Genève, cette édition hybride offre un V8 hypervitaminé de 900 chevaux et 6,2 litres, boostée par quatre moteurs électriques ajoutant encore 1180 chevaux. Bon, avec son prix (plus d’un million d’euros) il est clair que la production devrait rester « limitée ».
Production total: None yet Arash Farboud set up shop in 1999, but he’s yet to sell any cars. His first effort was the stillborn GT, then he came up with the GTS, which was sold on to Chris Marsh, who turned it into the Farbio GTS350. In 2009, Farboud came up with the 850bhp V10-powered AF-10, which was developed further to become a 2080bhp monster. Revealed at the 2016 Geneva Motor Show, this hybrid edition features a 900bhp 6.2-liter supercharged V8 bolstered by four electric motors to add another 1180bhp. With a $1.4m price tag, we suspect production will remain “limited.”

  • BUGATTI VEYRON (ALLEMAGNE)

Production totale : 450
Comparée à toutes les autres raretés décrites dans cette série, la Veyron est finalement presque ordinaire. Mais depuis les premiers prototypes conçus en 2004, la marque n’a jamais cessé de proposer des modèles uniques ou des séries hyper limitées, si bien que le risque de croiser deux voitures vraiment identiques est extrêmement limité. Parmi ces modèles, on a pu admirer les « One of One », Hermès, Venet ou encore Sang Noir. Sans compter les séries limitées « Légendes », conçues en hommage à six personnages clés de l’histoire de Bugatti : Jean-Pierre Wimille, Jean Bugatti, Meo Costantini, Rembrandt Bugatti, Black Bess et Ettore Bugatti.
Production total: 450 Compared with the other cars here, the Veyron isn’t really all that rare. But since the first cars were built in 2004, a raft of unique or ultra-rare editions have rolled out of the factory so you don’t have to settle for a car matched elsewhere. Among these are the 1 of 1, Hermès, Venet, and Sang Noir. There was also a series of six Les Légendes de Bugatti editions, three examples of each being built to commemorate key people from Bugatti’s history: Jean-Pierre Wimille, Jean Bugatti, Meo Costantini, Rembrandt Bugatti, Black Bess, and Ettore Bugatti.

  • FALCON F7 (ETATS-UNIS)

Production totale : 12 environ
C’est au Salon de l’automobile de Detroit que Falcon a présenté pour la première fois sa F7, encore à l’état de prototype. Un an plus tard, l’entreprise servait son tout premier client, avant de mettre en route une production qui avoisine désormais la douzaine d’exemplaires. La version standard embarque un moteur V8 de 7 litres et 620 chevaux, à aspiration naturelle, qui catapulte la F7 de 0 à 100 km/h en 3,5 secondes, puis à une vitesse de pointe de 350 km/h. Pour ceux qui en veulent encore plus, il existe également une version bi-turbo de 1 100 chevaux qui passe de 0 à 100 km/h en tout juste 2,7 secondes !
Production total: Approx. 12 American outfit Falcon wheeled out its F7 as a concept at the 2011 Detroit Motor Show. A year later, the first customer car was delivered, and now the production total is running at around a dozen. Standard fare is a hand-built 620bhp 7-liter, naturally aspirated V8 that catapults the F7 from 0-60 mph in around 3.5 seconds, then on to a top speed of around 190 mph. For those who want more, there’s a twin-turbo 1100bhp version also available that cuts the 0-60 dash to just 2.7 seconds and pushes the top speed to more than the double ton.

  • GTA SPANO (ESPAGNE)

Production totale : limitée à 99
Si vous pensiez que SEAT était le seul fabricant espagnol de voitures, alors… reconsidérez la question. Pourquoi ? Parce qu’il en existe au moins un autre, GTA Moteur, basé à Valence. Ce sont eux qui conçoivent et produisent la Spano depuis 2010. Emportée par un V10 8,3 litres surboosté emprunté à la Dodge Viper, le petit bolide dispose d’une puissance de 780 chevaux (il existe également des versions à 820 ou 900 chevaux). Même la moins puissante de ces petits monstres atteint facilement 100 km/h en moins de 3 secondes, et dispose d’une impressionnante vitesse de pointe de 355 km/h. Les chiffres de production réels sont inconnus, mais GTA a promis de ne pas dépasser 99 exemplaires, afin de maintenir son exclusivité.
Production total: Limited to 99 If you thought that SEAT is the only Spanish car maker, prepare for a rethink. That’s because Valencia-based GTA Motor has been building the Spano since 2010. Powered by a supercharged 8.3-liter V10 taken from the Dodge Viper, power is pegged at 780bhp—also offered are 820bhp and 900bhp variants. Even the weediest version will get to 60 mph in less than three seconds and top out at around 220 mph. Current production figures are unknown, but GTA has said it’ll build no more than 99 cars to maintain exclusivity.

  • NOBLE M600 (ROYAUME-UNI)

Production totale : inconnue
Noble a longtemps construit des voitures hyper performantes, pleines de style, avec des caractéristiques remarquables, et la M600 s’inscrit dans cette belle lignée. Ce que ce modèle-là a de sensationnel, cependant, avec son ticket d’entrée à près de 230 000 euros, c’est l’opportunité qu’elle offre à Noble de rejoindre les rangs très fermés du marché hyper haut-de-gamme. Propulsée par un moteur Volvo V8 bi-turbo 4,4 litres de 650 chevaux monté en transverse, la M600 dispose d’une carrosserie en fibre de carbone qui lui donne un rapport poids-puissance de 558 chevaux par tonnes. Le résultat ? Une voiture capable de passer de 0 à 195 km/h en 8,9 secondes et une vitesse de pointe estimée à 360 km/h.
Production total: Unknown Noble has long built cars with superb performance, great styling, and excellent dynamics, and the M600 doesn’t change that. What this sensational car has done though, with its £220,000 asking price, is to push Noble into a market where the stakes are phenomenally high. Powered by a 650bhp mid-mounted twin-turbo Volvo 4.4-liter V8, the M600 features a carbon fiber bodyshell to give a power-to-weight ratio of 558bhp per metric ton. The result is a car that’ll do 0-120 mph in just 8.9 seconds along with 225 mph.

  • SALEEN S7 (ETATS-UNIS)

Production totale : environ 30
OK, Saleen est une entreprise américaine. Mais les Britanniques de Ray Mallock Limited ont très largement contribué à son développement. Faites plus pour évoluer sur la piste bitumée que sur la moquette des showrooms, les S7 n’ont été produites qu’en nombre très limité… d’ailleurs personne n’en connaît le nombre exact, même s’il se murmure qu’il n’y en aurait pas plus d’une trentaine. La S7 a été produite entre 2000 et 2006. Jusqu’en 2005, elle était organisée autour d’un V8 de 550 chevaux, qui a ensuite laissé place à un bi-turbo de 750 chevaux pour une vitesse impressionnante de pointe de 400 km/h.
Production total: Approx 30 Although Saleen is very much an American company, the S7 was actually developed by British outfit Ray Mallock Limited. Better known for its success on the track rather than in the showroom, few road-going S7s have been built; the number is unknown, but it’s reckoned to be no more than 30. Built between 2000 and 2006, until 2005 a 550bhp V8 was fitted. Later cars got a 750bhp twin-turbo engine to raise the top speed to a claimed 248 mph.

  • SSC ULTIMATE AERO XT (ETATS-UNIS)

Production totale : 5
Shelby SuperCars (SSC) a sorti son Aero en 2004 et a directement annoncé la couleur avec un moteur V8 repris d’une Corvette de 782 chevaux et une vitesse de pointe annoncée à 380 km/h.
Mais il ne s’agissait que d’un apéritif, et les chiffres n’ont dès lors pas cessé de grossir, avec une version de 1 183 chevaux et une vitesse de pointe impressionnante de 412 km/h, soit un exploit permettant de rafler à la Veyron son titre de voiture de série la plus rapide du monde. Le clou de la production ? La XT de 1 300 chevaux, une série spéciale limitée à seulement 5 exemplaires et produite en 2013.
Production total: 5 Shelby SuperCars (SSC) unleashed its Aero in 2004, and from the outset it was clearly a bit special. With a 782bhp Corvette-sourced V8, its top speed was pitched at 236 mph. But this was just the start; the numbers steadily grew to the point where there was 1183bhp on tap and the top speed was 256.18 mph—enough to steal the Veyron’s mantle of the world’s fastest production car. The pinnacle of Ultimate Aero production was the 1300bhp XT, a run-out special limited to just five units, built in 2013

  • TRIDENT ICENI (ROYAUME-UNI)

Production : aucune !
La Trident Iceni est née en l’an 2000. Il a fallu une petite décennie pour qu’une nouvelle Iceni soit révélée aux yeux du public, avec son multiplicateur de couple électronique. Une technologie qui permet au moteur diesel de 6,6 litres de développer un couple hallucinant de 949 Nm, avec même une option pour booster l’ensemble tout en augmentant la puissance à 600 chevaux. L’Iceni est également réputée pour être capable de rouler en continu à 115 km/h en ne consommant que très peu. A cette vitesse, le moteur de la bête tourne à 980 tours par minute : la machine est alors supposée pouvoir parcourir plus de 3 200 km sur un seul plein ! Malheureusement, aucun client n’a encore été livré...
Production total: None yet The Trident Iceni was first shown as long ago as 2000. More than a decade later, a new Iceni was revealed, with “torque-multiplication technology.” This allows the 6.6-liter diesel engine to develop 950 lb-ft of torque with an option to boost this to 1050 lb-ft, while also raising the power to 600bhp. Most intriguingly though, the Iceni is claimed to be capable of nearly 70 mpg at a steady 70 mph; at this speed, the engine is turning over at just 980 rpm. As such, the Iceni can supposedly do more than 2,000 miles on a single tank of fuel. But no customer cars have yet to be delivered...






Aucun commentaire: