Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mardi 4 juillet 2017

Courir est-il dangereux pour le cœur ?



Qui n’a jamais senti son cœur palpiter en courant, allant jusqu’à parfois se faire peur ? En courant, nous sollicitons notre cœur, lui menant parfois la vie dure. La course à pied est-elle un sport dangereux ou bénéfique pour le cœur ?
Si notre cœur bat à soixante pulsations par minute au repos, il passe à cent soixante pulsations par minute lors d’un effort. Parce que les muscles ont besoin de davantage d’oxygène, et demandent alors au cœur de leur envoyer davantage de sang oxygéné.
Au repos, le cœur débite 5 litres de sang par minute, notamment au foie et au cerveau. À l’effort, il doit livrer entre 10 et 20 litres de sang par minute, principalement aux muscles. Soit quatre fois plus de travail.
De quoi améliorer l’efficacité du cœur. Avec l’habitude, l’organe se relâche mieux et ralenti. Après plusieurs entraînements, pour le même niveau d’effort - disons 8 km/h - le cœur qui battait à 160 pulsations par minute lors des premiers footings, bat alors à 140 pulsations par minute .

Une question d’intensité



En terme général, courir est bon pour le cœur, comme tous les autres sports qui accélèrent le cœur, notamment de façon prolongée. Même si on ne peut pas vraiment dire si courir est bon ou mauvais pour le cœur. Tout est fonction de l’intensité et de la quantité de l’exercice.
Faire du fractionné est donc dangereux ? Non, si notre cœur est sain, on peut faire ce qu’on veut en respectant des règles de bases comme bien s’échauffer, déclarant même proposer du fractionné aux insuffisants cardiaques. Ils doivent juste courir jusqu’à un essoufflement modéré, c’est-à-dire être en capacité de parler à voix haute, sans véritable gêne.
Le sprint non plus. En sprint, le cœur est sollicité fortement mais sur une courte durée. En demi-fond, moins en intensité mais plus longuement. Alors, au final, c’est équivalent. Le tout est de savoir écouter son corps, ne pas lui en demander plus que possible, et ne pas forcer si une douleur étrange persiste.

Les symptômes alarmants
Car si la course à pied est bénéfique pour la santé, elle peut parfois s’avérer délétère pour le cœur. Certains symptômes doivent alerter : le cœur qui bat irrégulièrement ou étrangement vite, un essoufflement anormal ou encore une douleur dans la poitrine qui disparaît quand on arrête de courir.

 Il est conseillé de s'arrêter en cas de douleur étrange.


Que faire dans ce cas ? Les coureurs réguliers, qui n’ont jamais ressenti de telles douleurs, doivent s’arrêter un peu avant de repartir et en parler à leur médecin. Par contre,  si cela arrive à des débutants, dès leurs premières sorties, alors il est préférable d’arrêter tout court et de choisir un sport moins cardiaque.

Un grand nombre de morts subites par anOn estime, plus gravement, à un grand nombre de morts subites survenant chaque année pendant ou après l’effort au Maroc. C’est ce qu’on appelle l’athérosclérose. Ces personnes ont une plaque d’athérome (essentiellement composée de gras), sur la paroi des artères qui vient à se rompre et cause des conséquences dramatiques.
Les causes principales sont le tabagisme, le diabète, le cholestérol, l’hypertension et un mauvais entraînement.

10 règles d’or à suivre

Ainsi, afin d’éviter tout risque, on a listé dix recommandations, soit "dix règles d’or".

 
 
 
Il est conseillé de ne pas courir en cas de rhume ou de fièvre, mais aussi par des températures extrêmes ou en cas de pollution.