Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 12 juillet 2017

Les Roms, sans frontière(s) ?

Les Roms sont 10 à 12 millions en Europe, mais qui sont-ils ? 

Les Roms sont une minorité qui fait couler beaucoup d’encre, rejetée par les pays d’origine mais également par les pays d’accueil. Quelles sont ses origines et pourquoi est-elle aujourd’hui confrontée à une situation difficile ?

Pour ceux qui ignorent l’étymologie du mot, "Rom" signifie "homme" en romani et désigne une branche de la population tzigane. Les Tziganes quittent l’Inde vers l’an Mille et arrivent en Europe entre le XIIème et le XIVème siècle. Les Tziganes ont différentes appellations en fonction de la direction choisie : Manouches ou Sinté en Europe du Nord, Roms en Europe Centrale, Gitans ou Kalés pour l’Europe Méditerranéenne. Jusqu’au milieu du XXème siècle, les Roms sont persécutés et discriminés en Europe. Louis XIV les condamne à vie aux galères, sans procès. Dans certaines provinces roumaines ils sont réduits en esclavage. A partir de 1933, ils subissent les persécutions nazies et furent victimes du génocide tzigane perpétré par l’Allemagne nazie et la Croatie oustachie.



Le traitement des Roms comme citoyens de seconde catégorie continue après la Seconde Guerre mondiale, partout en Europe. Les changements géopolitiques survenus dans les pays de l’Est à la fin des années 1990 ont accentué la crise économique et fragilisé la situation des Roms qui sont parmi les premiers touchés par le chômage. Ce qui explique la condition actuelle de cette minorité : discrimination, faible éducation, chômage massif...


En 2015, les Roms constituent la plus grande minorité ethnique d’Europe géographique avec une population estimée entre 10 à 12 millions de personnes sur le continent européen, d’après le Conseil de l’Europe. Environ 6 millions vivent au sein de l’Union européenne et sont citoyens européens. Les pays de l’UE avec un grand nombre de roms sont la Roumanie (2 000 000), la Bulgarie (800 000) et la Hongrie (500 000 à 600 000). Selon le Conseil de l’Europe, en France il y a 15 000 Roms qui vivent depuis une vingtaine d’années, c’est-à-dire depuis la chute du communisme dans les pays de l’Est. Cela s’explique par le fait qu’après l’effondrement du communisme, la plupart des Roms ont perdu leur travail et leur revenu dans leurs activités traditionnelles : démarcheurs, ferrailleurs, réparation d’outils domestiques, etc. Ces niches traditionnelles disparaissent parce qu’elles sont peu rentables.

Effet de l’appauvrissement des Roms : l’impossibilité de scolariser les enfants et les difficultés dans l’accès au logement et aux soins de santé. Parallèlement aux difficultés dans l’accès à l’éducation et à l’emploi, l’assimilation de la population rom à la population majoritaire des pays dans lesquels ils vivent a eu pour effet un sentiment d’hostilité à l’égard des Roms. L’absence de perspectives économiques et le souhait d’une vie meilleure ont pour conséquence l’émigration des Roms vers l’Europe de l’Ouest à partir des années 1990.

La France semble être un des pays préférés par les Roms en raison de sa proximité géographique avec la Roumanie et la Bulgarie comme de son origine latine.