Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

jeudi 13 juillet 2017

14 juillet : une fête nationale négociée

Derrière beaucoup de coutumes, usages, traditions et expressions militaires se cachent bien souvent des anecdotes insolites, amusantes ou historiques. Alors pour étoffer votre culture générale et briller le matin devant vos collègues à la machine à café, plongez-vous dans notre rubrique du mercredi. Aujourd'hui, retour sur l'histoire du 14 juillet comme fête nationale.  Comment cette date a-t-elle été choisie ? Pourquoi elle plutôt qu'une autre ? Explications.

 

Lors de son premier anniversaire en 1790, la fête nationale ne célébrait pas exclusivement la prise de la Bastille, mais aussi l'union du peuple et du roi à la nation française. Eh oui, le roi a pris part au premier « 14 juillet » !  La célébration s'appelait alors la « fête de la Fédération », faisant écho aux fédérations locales et régionales de gardes qui se sont constituées d'abord dans le sud de la France puis dans tout le pays dès le mois d'août 1789 (il s'agissait d'éviter tout débordement au lendemain de la prise de la Bastille). C'est La Fayette qui prend l'initiative d'organiser une grande fête nationale célébrant « la » Fédération, c'est-à-dire la cohésion de la nation française. Ainsi, le 14 juillet 1790,  une grande foule se réunit sur le Champ-de-Mars dans une exultation d'union nationale. Louis XVI lui-même assiste à cette fête et y prête serment à la Nation et à la loi. Au départ, la fête nationale est donc loin d'être révolutionnaire ! Mais le roi et sa femme, Marie-Antoinette, tentent en juin 1791 de fuir de Paris pour lancer une contre-révolution. Ils sont arrêtés à Varennes. Le peuple gronde face à cette trahison et la seconde édition de la fête de la Fédération, le 14 juillet 1792, est un échec total.
Dès lors, le choix du 14 juillet comme fête nationale présente l'avantage d'avoir un double sens : révolutionnaire, le 14 juillet 1789 symbolise la chute de l'Ancien Régime et de l'arbitraire royal ; conservatrice, la date du 14 juillet 1790 met l'accent sur l'union de la Nation fédérée plutôt que sur la chute de la monarchie. Au début de la IIIe République, en 1880, le 14 juillet permet donc de concilier les Républicains « radicaux » et les conservateurs nostalgiques.  Ceci explique donc le choix de l'Assemblée qui trouve dans le 14 juillet un symbole fort, patriotique, mais aussi diplomatique. Au fil du temps, le récit de la prise de la Bastille s'est cimenté dans l'imaginaire collectif et la date est devenue symbole du soulèvement du peuple contre la tyrannie du roi.

Aucun commentaire: