Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 28 juin 2017

Comment différencier abeilles, guêpes, frelons et bourdons ?

Comment différencier abeilles, guêpes, frelons (talènes) et bourdons ?

Bon nombre de personnes ont de la peine à différencier ces différents insectes. Cela est important car la méthode d'intervention n'est pas la même s'il s'agit d'abeilles, de guêpes ou de frelons. Un essaim d'abeilles doit être récupéré relativement rapidement avant qu'il ne reparte ou ne s'établisse dans un endroit non propice. Pour les autres cas, l' "urgence" n'est proportionnelle qu'à la gêne provoquée par ces insectes. Déterminez à quelles espèces vous avez à faire en consultant ces descriptions !



Comment reconnaître une abeille, un essaim et un nid

L'abeille domestique (apis mellifera) mesure entre 11 à 13mm. Son corps est trapu, velu et son abdomen ligné de bandes noires. Selon les espèces et les hybridations, l'espace entre ses rayures peut aller du brun foncé au jaune. A moins de manquer de nectar ou être attiré par un pot de miel laissé ouvert, elles n'importunent jamais lors des dîners en terrasse. Ce n'est que lorsque l'on s'approche trop près de son nid que l'abeille peut parfois se montrer agressive.

Il ne faut pas confondre un essaim et un nid. L'essaim est une boule compacte d'abeille (une reine, des ouvrières et quelques mâles) qui vient de quitter une ruche surpeuplée. L'arrivée d'un essaim est un phénomène impressionnant mais sans danger. Sans crainte, laissez les abeilles se rassembler tranquillement en grappe autour de la reine! Durant plusieurs heures, les abeilles restent douces, l'estomac gorgé de miel. Ne tentez pas de le faire partir en le giclant au jet ou le détruire avec un insecticide! Le mieux est de contacter, le plus rapidement possible, un apiculteur qui viendra le capturer pour le placer dans une ruche. Avec les pertes massives de colonies, il sera sans doute très heureux d'agrandir son cheptel.

Le plus souvent, l'emplacement choisi par l'essaim est provisoire. Si on laisse faire la nature, les abeilles vont repartir d'elles même dans un délai de un à quatre jours. Une fois arrivées à leur emplacement définitif, elles se mettent au travail rapidement et construisent un nid constitué de rayons parallèles en cire. L'inconvénient majeur de ne pas les récupérer à temps est le risque de les voir élire domicile dans un endroit indésirable (cavité dans un arbre, cheminée, arrière d'un volet, etc.). Agressives et difficiles d'accès, les déloger s'avère alors très difficile. Lors de cette opération, il est souvent malheureusement nécessaire de tuer les abeilles. Dans ce cas aussi, un apiculteur peut vous conseiller sur la meilleure méthode à employer.
Une abeille ramenant une grosse pelote de pollen à la ruche
Un essaim d'abeilles venant de quitter sa ruche
N'ayant pas été récupéré, l'essaim s'est installé et a construit des rayons en cire

Comment reconnaître une guêpe et un nid

Les guêpes sont des hyménoptères dont la taille varie entre 11 et 18mm. A la différence de l'abeille, ces insectes ont une pilosité faible, une couleur jaune vive avec des lignes noires très marquées et un abdomen clairement distinct du thorax (d'ou l'expression "avoir une taille de guêpe"). Il existe de nombreuses espèces de guêpes. Dans les habitations, ce sont fréquemment celles dites vulgaires (vespa vulgaris) ou germaniques (vespula germanica) qui sont incommodantes.
Si certaines guêpes bâtissent des nids à base de boue, la plupart les créent avec des fragments d'écorces mélangées à leur salive. Ce dernier matériel de construction donne aux nids l'apparence caractéristique d'un vieux papier grisâtre. Les guêpes peuvent devenir gênantes en fin d'été, lorsque beaucoup d'individus sont présents au nid. Le reste du temps, elles ne posent que peu de problèmes.
En se nourrissant de petits insectes, elles sont ainsi très utiles à l'équilibre des écosystèmes. Pour cette raison, il ne faut pas détruire les nids systématiquement et toujours se demander si cela est réellement justifié. Il est bon de savoir que seules quelques guêpes fécondées (reines) survivront au début de l'hiver et que le nid ne sera jamais réutilisé la saison suivante.
Si l'élimination est malgré tout nécessaire, vous pouvez faire appel  à un professionnel de la désinsectisation ou le détruire vous même avec un spray spécial vendu en droguerie. Agissez toujours à la tombée de la nuit! Toutes les guêpes seront ainsi présentes dans le nid. Veillez à ne jamais boucher les trous d'accès au nid ou de les détruire quand les insectes volent encore! Elles deviendraient alors particulièrement hargneuses.
Une guêpe défendant son nid
Une guêpe défendant son nid
Nid de guêpe

Comment reconnaître un frelon (talène) et un nid

Le frelon européen (vespa crabro), aussi appelé talène en Suisse romande, est la plus grande des guêpes présentes sur le continent. Trois fois plus grand que ces dernières, il peut atteindre les 35mm. Son apparence ressemble beaucoup à ses petites cousines, tout en étant un peu plus velu et une tête souvent plus orangée.
Sa grande taille et son vol bruyant sont responsables de la crainte de la plupart des gens. Cependant, le dicton populaire qui dit que "sept piqûres tuent en cheval" est complètement faux. Sa piqûre n'est pas plus dangereuse que celle de l'abeille et il en faut une centaine pour mettre en péril la vie de l'homme. Bien sûr, les personnes allergiques aux abeilles et aux guêpes éviteront également son contact.

Malgré les dégâts que les frelons peuvent causer dans les vergers en s'attaquant aux fruits sucrés, ils ont une grande utilité dans la régulation de nombreuses espèces d'insectes (mouches, guêpes, chenilles) qui sont sa nourriture principale. Comme pour les guêpes, le nid est une grande boule d'une texture ressemblant à du papier. Ce nid ne sera pas réutilisé l'année suivante. Le frelon est peu agressif et assez discret. Il est en régression dans nos campagnes et les nids ne doivent être détruits que si le danger pour les personnes est bien réel. Pour plus de sécurité et d'efficacité, il est alors conseillé de faire appel à des professionnels.

Par contre, une espèce invasive, le frelon asiatique (vespa velutina) est à combattre à tous prix. Il met en danger la biodiversité locale et s'attaque aux ruches pour dévorer abeilles et miel. Déjà bien établi en France et en Belgique, sa présence n'a pas encore été signalée en Suisse. On l'identifie par sa taille un peu plus petite et un corps d'une dominante de noir.
Deux frelons gardant l'entrée du nid
Un frelon ramenant une mouche au nid pour nourrir la colonie
Un nid de frelons

Comment reconnaître un bourdon et un nid

Le nom générique de bourdon désigne plusieurs espèces d'insectes aux corps velus et trapus. De couleur noir et jaune, ils peuvent également porter des motifs blancs ou oranges. De grande taille (env. 22mm), leur vol est bruyant. Ils ne sont pas à confondre avec le mâle de l'abeille (faux-bourdon) qui ne butine pas.
De nouvelles colonies sont formées chaque année car seule la reine survit à l'hiver. Au printemps, elle cherche une cavité (trou de souris, nid d'oiseau, fissure dans un mur, ...) pour y installer son nid. Relativement petites, les colonies de bourdons ne comptent que quelques dizaines d'individus.
Ces insectes sont des pollinisateurs infatigables et ont une très grande importance dans la fécondation de nombreuses espèces végétales. Ils ne sont pas agressifs et ne vont piquer que par auto-défense (écrasement) ou que l'on dérange les nids. Comme les abeilles, ils sont en constante régression. Des espèces ont même complètement disparus de certaines régions.
Ne posant pratiquement pas de problème, il est préférable de ne pas détruire les nids.
Un nid de bourdons