Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

jeudi 3 mai 2018

En Arctique, la Russie installe une nouvelle base polaire En Arctique,



Une vue d'artiste de la future base polaire mobile de la Russie

Moscou construit une plateforme flottante destinée à l'étude de l'Arctique. Sa mise en service est prévue pour 2020. Alors que certains cherchent à orbiter autour de l'Antarctique, la Russie réaffirme son intérêt pour les régions arctiques. Le service hydrométéorologique russe (Roshydromet) vient de commander une plateforme de recherche sur le pôle Nord. Sa construction doit commencer en 2019 pour s'achever en 2020.

Deux ans d'autonomie

Flottante et autopropulsée, la plateforme de recherche aura une autonomie de deux ans sans revenir à sa base. Avec un équipage de quatorze personnes, elle pourra affronter des glaces jusqu'à 2 m en hiver et 3 m en été (certification Arc8) et accueillir quarante-huit scientifiques.
« Nous entrons dans une nouvelle phase de la bataille pour la connaissance de l'environnement arctique en période de recul glaciaire, a souligné le directeur de Roshydromet. Et nous sommes fiers que la Russie soit en pointe. »
Conçue pour naviguer toute l'année dans les hautes latitudes et y mener des expérimentations complexes, la plateforme est à l'étude depuis près de deux ans au chantier de l'Amirauté à Saint-Pétersbourg. Elle aura une longueur de 68 m pour une largeur de 22, 5 m.
Jusque-là, et depuis 1937, la Russie utilisait des stations fixes installées sur la banquise. Mais il est devenu de plus en plus difficile de trouver des glaces suffisamment solides et durables. La dernière station glaciaire russe, North Pole-40, avait été installée en octobre 2012 et elle a dû être évacuée en mai 2013 en raison de la rupture de la glace.


Enregistrer un commentaire