Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

lundi 27 février 2017

Arrestation de trois gendarmes pour « corruption » et « installation d’un faux barrages », à Ain Défali.

La brigade nationale de recherches judiciaires, attachée à la gendarmerie royale a intercepté, à Ain Défali, une patrouille composée de trois gendarmes flanqués de chiens policiers et bien installés avec leur « faux barrage » afin d’extorquer de l’argent aux automobilistes.



Selon le quotidien Assabah, l’arrestation, vendredi dernier, des mis en cause est intervenue après qu’une personne ait appelé le numéro vert, aux alentours de 22 h 00, dénonçant le comportement suspect de ces gendarmes à l’égard des automobilistes en provenance du nord du Maroc.

Alerté sur le faux barrage, le parquet de Kénitra a pris contact avec des officiers de la brigade nationale qui ont aussitôt dépêché une unité d’intervention pour arrêter la patrouille en question.

Conduits immédiatement à Rabat, les suspects ont été interrogé par les enquêteurs, ainsi que les responsables du Commandement régional de la gendarmerie à Sidi Kacem, a indiqué la même source.

Le parquet a, par ailleurs, suivi de très près les premières investigations et a donné ses instructions pour réécouter les conversations téléphoniques des suspects après la saisie de leurs téléphones portables lesquels ont été confiés au laboratoire de recherches et d’analyses de la gendarmerie royale.

A noter que, dès la fin de l’enquête préliminaire, les suspects seront déférés devant la cour d’appel de Kénitra pour « chantage », « corruption », « installation d’un faux barrage » et « conduite immorale ».