Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mardi 21 février 2017

La Nasa constitue l'alphabet vu du ciel

Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.

Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender.

  • UN A FORMÉ PAR LA RIVIÈRE GREEN DANS L'UTAH, AUX ÉTATS-UNIS
Diapositive 1 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN B FORMÉ PAR LA RIVIÈRE ARKANSAS, AUX ÉTATS-UNIS

Diapositive 2 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • DES ÎLES ARTIFICIELLES AU BAHREÏN FORMENT DES C

Diapositive 3 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • L'ÎLE AKIMISKI FORME UN D, AU CANADA.

Diapositive 4 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN BANC DE PLANCTONS AU LARGE DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE FORME UN E.

Diapositive 5 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • DES MONTAGNES AU TIBET FORMENT UN F

Diapositive 6 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN G FORMÉ PAR L'ÎLE PINAKI, EN POLYNÉSIE FRANÇAISE
Diapositive 7 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • LES CRÊTES COLORÉES AU KIRGHIZSTAN FORMENT UN H
Diapositive 8 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • LES ÎLES ANDAMAN PRÈS DE LA BIRMANIE FORMENT UN I
Diapositive 9 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN J FORMÉ PAR LE RÉCIF CORALLIEN TRUNK REEF, EN AUSTRALIE
Diapositive 10 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN K FORMÉ PAR DES GLACIERS DANS LE PARC SIRMILIK, AU CANADA
Diapositive 11 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • DE LA NEIGE DANS LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS FORME UN L
Diapositive 12 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN M FORMÉ PAR DES GLACIERS DES MONTAGNES DE TIAN SHAN, DANS LE NORD DU KIRGHIZSTAN
Diapositive 13 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • LA FUMÉE DE BATEAUX DANS L'OCÉAN PACIFIQUE FORME UN N
Diapositive 14 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN O FORMÉ PAR LE CRATÈRE DE TENOUMER, EN MAURITANIE
Diapositive 15 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • LE DELTA DU FLEUVE MACKENZIE, AU CANADA, FORME UN P
Diapositive 16 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN Q FORMÉ PAR PAR LE CRATÈRE DE LONAR EN INDE
Diapositive 17 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN R FORMÉ PAR LE LAC MENÉNDEZ, EN ARGENTINE
Diapositive 18 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • DES NUAGES DANS L'OCÉAN ATLANTIQUE FORMENT UN S
Diapositive 19 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN T FORMÉ PAR LES HABITATIONS AUX ÉMIRATS ARABES UNIS
Diapositive 20 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UNE RIVIÈRE DANS L'UTAH AUX ETATS-UNIS FORME UN U
Diapositive 21 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN V FORMÉ PAR LES CENDRES DU VOLCAN RUSSE CHIVELOUTCH
Diapositive 22 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • LA POUSSIÈRE AU-DESSUS DE LA MER ROUGE FORME UN W
Diapositive 23 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • UN X FORMÉ PAR LE GLACIER LEIDY GLETSCHER, AU GROENLAND
Diapositive 24 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>



  • UN Y FORMÉ PAR LA RIVIÈRE UGAB, EN NAMIBIE
Diapositive 25 sur 26: <p>Il y a quelques années, Adam Voiland, un scientifique de l'Agence spatiale américaine (Nasa), analysait des images satellitaires d’incendies de forêt au dessus du Canada. Dans celles-ci, il a soudainement aperçu la lettre «Z» dans nuage de fumée et s’est demandé : «Pourrais-je retrouver les 26 lettres de l’alphabet en utilisant uniquement les images satellites de la Nasa et les photographies d’astronautes ?», peut-on lire sur le site Earth Observatory de la Nasa.</p><p>Il s’est alors prêté au jeu avec l’aide de quelques collègues. Les chercheurs ont scruté nuages, phytoplanctons (des organismes végétaux en suspension dans l’eau, ndlr) et poussières afin de constituer l’alphabet vu du ciel. «Certaines lettres, comme O et C étaient faciles à trouver. D’autres comme A, B et R étaient désespérément difficile», se souvient Adam Voiland. Une fois trouvées, ce dernier les a recueillies sur une même page en prenant soin de les légender. </p>


  • DES FEUX DE FORÊT AU CANADA FORMENT UN Z