Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 26 octobre 2016

C'est comment ailleurs ? Les enlèvements au Mexique

Alors que la femme d'affaire niçoise Jacqueline Veyrac a été retrouvée saine et sauve deux jours après son enlèvement, coup de projecteur sur le Mexique, LE pays des kidnappings.

La police mexicaine à la recherche du fils du narcotrafiquant El Chapo après son enlèvement en aout 2016.
La police mexicaine à la recherche du fils du narcotrafiquant
 El Chapo après son enlèvement en aout 2016.
 
Les enlèvements contre rançons sont très courants au Mexique, d’après le ministère français des Affaires étrangère qui conseille la plus grande prudence aux voyageurs.
Il y a des dizaines de milliers d'enlèvement chaque année dans ce pays. Seule une petite partie est déclarée. On pourrait presque dire que tout le monde enlève tout le monde au Mexique.

Multiples kidnappeurs…
Les kidnappings sont pratiqués par plusieurs catégories de Mexicains. En premier lieu, les policiers. D'après la société Control Risks, spécialisée dans le conseil sur la sécurité dans le monde entier, la police mexicaine serait responsable de 70% des enlèvements. La police au Mexique est particulièrement corrompue et les enlèvements permettent de gagner de l'argent facilement.
En dehors de la police, le crime organisé est responsable de multiples rapts. Les narcotrafiquants se diversifient depuis que la guerre contre la drogue s'est intensifiée. Mais on trouve aussi des délinquants isolés de petite envergure, qui demandent des rançons de quelque milliers d'euros.

… Et multiples victimes
Tout le monde est victime des enlèvements. D'abord des Mexicains fortunés. Et également des étrangers, qui voyagent ou vivent dans le pays. Quand il s'agit d'expatriés assez aisés, il vaut mieux qu'ils habitent dans des résidences super protégées. Les employeurs y veillent en validant eux-mêmes le logement des "expats" en fonction des moyens de protection.
Parmi les victimes de ce fléau, on se souvient aussi des 43 étudiants disparus en 2014 dans la ville d'Iguala. La police municipale les aurait enlevés pour les livrer ensuite à un cartel de la drogue. On ne sait toujours pas s'ils sont vivants ou morts.
En fait, vraiment personne n’est à l'abri, même dans les familles de grands malfaiteurs puisque le propre fils du baron de la drogue "El Chapo" a été kidnappé l'été dernier pendant une semaine.

Années 80
Les enlèvements se sont multipliés depuis une trentaine d’années. Un homme qui a considérablement développé cette activité criminelle dans les années 80. Il s'appelait Modesto Vivas Urzúa, surnommé "la Vipère". Sa cible, de riches Mexicains en vacances.
Le mode opératoire était très séquencé. Enlèvement le lundi, négociation de rançon du mardi au vendredi, réception de l'argent le samedi et libération de l'otage le dimanche. Le lundi suivant, ça recommençait.