Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 26 octobre 2016

République fédérale démocratique d’Éthiopie - የኢትዮጵያ ፌዴራላዊ ዲሞክራሲያዊ ሪፐብሊክ (am) - YeItyopya Fédéralawi Dimokrasiyawi Ripeblik (am)

Situation géographique
Dotée d’une superficie de 1 104 300 km², la République d’Éthiopie est un État de la Corne de l'Afrique. Dépourvu d’accès à la mer, son territoire est voisin du Soudan à l'ouest, de la Somalie à l’est, du Kenya au sud, de l'Érythrée et de Djibouti au nord.



Résultat de recherche d'images pour "ethiopie"



Description de l'image Ethiopia (Africa orthographic projection).svg.


Drapeau

Résultat de recherche d'images pour "drapeau animé de l'ethiopie"
Armoiries :

Résultat de recherche d'images pour "armoiries ethiopie"

Capitale : Addis-Abeba (3,4 millions d'habitants)








Régime politique : République fédérale

Démographie


Population : 91 millions d'habitants



Densité : 83,07 hab./km²
Indice de fécondité : 4,6
Croissance démographique : 2,9 %
Espérance de vie : Femmes : 64,6 ans - Hommes : 61,4 ans

Société



Répartition ethnique de la population éthiopienne

Ethnies : Oromos, Amharas, Somali, Tigréens, Sidama, Guragués, Welaita, Hadiya, Afars


L'Éthiopie constitue une mosaïque de plus de 80 ethnies. Les Oromo 34.5%, Amara 26.9%, Somalie 6.2%,
Tigraway 6.1%, Sidama 4%, Gurage 2.5%, Welaita 2.3%, Hadiya 1.7%, Affar 1.7%, Gamo 1.5%, 
Gedeo 1.3%, autre 11.3%. (recensement 2007 de la population éthiopienne).




Langues : amharique (officielle), oromo, somali, arabe
Religions : musulmans 45 %, orthodoxes 45 %, religions traditionnelles 10 %
Alphabétisation : 39 %
Développement humain : 173e / 187 pays (PNUD 2014)

Economie
Monnaie : birr
Croissance : 7 % (2012)
Inflation : 22,9 %
PIB par habitant : 470 $
Dette publique : 22,16 % du PIB

Chronologie
26 octobre 1896 : reconnaissance de l’indépendance éthiopienne par l'Italie après une tentative de conquête déclenchée en 1895.
1930 : le régent Tafari Mekonnen devient empereur sous le nom d’Hailé Sélassié Ier.
1936 : début de l'occupation italienne. Exil d’Hailé Sélassié Ier en Angleterre.
1941 : capitulation des troupes italiennes suite à la reconquête entreprise par les Alliés. Hailé Sélassié Ier est restauré sur son trône.
1962 : annexion de l'Érythrée. Début de la guérilla du Front de libération de l'Érythrée (FLE).
1973 : famine dans le centre et le nord du pays (100 000 morts).
1974 : soulèvement général de la population. Le Derg (Comité de coordination des forces armées) renverse Hailé Sélassié Ier. Il sera assassiné lors de sa détention en 1975.
1975 : abolition de la monarchie et vague de nationalisations.
1976-1977 : la répression contre les opposants, appelée la « terreur rouge », fait des dizaines de milliers de morts.
1977-1978 : guerre de l'Ogaden contre la Somalie, suite à la tentative d'annexion de la région de l'Ogaden par les troupes somaliennes.
1984-1985 : une grande famine fait plus d'un million de morts.
1987 : en septembre, proclamation de la République démocratique populaire d'Éthiopie. Le colonel Mengistu Hailé Mariam est élu président par le Parlement.
1991 : en janvier, début de la guérilla du Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (FDRPE). En mai, démission du président Mengistu Hailé Mariam, qui sera condamné à mort par contumace en 2008. Soutenu par les indépendantistes érythréens, le FDRPE s'empare de la capitale. Meles Zenawi devient président du gouvernement de transition.
1993 : proclamation de l'indépendance de l'Érythrée.
1995 : proclamation de la République fédérale démocratique d'Éthiopie. Negasso Guidada est élu président par l'Assemblée fédérale.
1998-2000 : guerre contre l'Érythrée (100 000 morts).
2001 : victoire de Girma Woldé Giorgis à l'élection présidentielle. Il est réélu en 2007.
2002 : fixation de la frontière avec l'Éthiopie par la Cour internationale de justice de La Haye.
2005 : en mai, premières élections législatives libres remportées par le parti au pouvoir. En octobre, Meles Zenawi est reconduit à son poste de Premier ministre. Répression des manifestations contestant les résultats (200 morts).
2010 : en mai, l'opposition rejette les résultats des élections législatives remportées par le pouvoir. En novembre, vague d’arrestations contre un mouvement d’opposition.
2011 : en janvier-février, remaniement ministériel sous la pression internationale. En mars, censure des médias et vague d’arrestations de journalistes. En avril, le Premier ministre annonce que l’Éthiopie « va aider le peuple érythréen à se débarrasser du régime dictatorial de Issayas Afeworki » qui soutient les groupes rebelles éthiopiens.
2012 : le 21, le Premier Ministre Meles Zenawi, homme fort de l'Ethiopie depuis 1991, décède. Ses obsèques ont lieu le 2 septembre et son successeur désigné, Hailemariam Desalegn, investi le 21 septembre, promet de poursuivre son œuvre.
2013 : les travaux entrepris début mai par le pays sur le Nil pour la construction du "grand barrage de la Renaissance" provoquent une réaction du gouvernement égyptien. Le 10 juin, le président Morsi déclare : "Si une seule goutte du Nil est perdue, notre sang sera la seule alternative". Le 7 octobre, Mulatu Teshome est élu président.
2014
17 février : un avion assurant la liaison entre Addis-Abeba et Rome est contraint de se poser à l'aéroport international de Genève, après avoir été détourné par le copilote, qui voulait déposer une demande d'asile.
20 avril : violente répression de civils Afar par la police fédérale à Awash, à 160 km d'Addis-Abeba. Cet incident aurait fait une dizaine de victimes. Ce type d'affrontements est récurrent dans cette région où les Afars s’opposent à l’expulsion de leurs terres ancestrales, à leur déplacement et à l'éloignement des points d'eau qu'ils utilisent pour leur bétail le long de la rivière Awash.
23 avril : manifestation de centaines d'étudiants de Samara, capitale de l'Afar Regional State, pour protester contre la répression à Awash et plus généralement contre l'accaparement de terres afars. Une dizaine de manifestants ont été emprisonnés.
2015
20 mars : le gouvernement brûle six tonnes d'ivoire, la totalité de son stock, lors d'une cérémonie officielle dans un parc près d'Addis Abeba.
23 mars : signature d'un accord de principe entre l'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie pour la construction d'un immense barrage sur le Nil bleu.
19 avril : le groupe Etat islamique (EI) diffuse une nouvelle vidéo qui menace les chrétiens en montrant l'exécution d'au moins 28 hommes, chrétiens d'Ethiopie, par des jihadistes en Libye.
24 mai : victoire écrasante de la coalition au pouvoir aux élections législatives et régionales. L'opposition éthiopienne dénonce "un déni de démocratie".
17 décembre : la police réprime violemment des manifestations dans la région d’Oromia, alors qu’elles protestaient contre un projet d’agrandissement de la capitale Addis Abeba. Les autorités qualifient ces manifestants de « terroristes » pour justifier la répression.
2016
8 janvier : selon l'ONG Human Rights Watch (HRW), au moins 140 personnes ont été tuées ces deux derniers mois au cours de la brutale répression de manifestations antigouvernementales, déclenchées par des craintes d'expropriations liées à un projet d'agrandissement de la capitale.


TOURISME EN ETHIOPIE :
Perchée à 2500m d'altitude, Addis Abeba, la capitale de l'Ethiopie, cache le plus grand marché africain, une véritable ville dans la ville. Au bord d'une autoroute, Thomas croise une jeune créatrice en plein shooting photo et découvre dans ses pas une génération en plein essor. Il poursuit son voyage chez le peuple Hadiya, là où la justice se rend depuis toujours sous un arbre et où le café tient lieu de religion. Au cours de son voyage, Thomas découvre qu'au pays des hauts plateaux, les chercheurs d'or sont des coureurs de fond et déniche au fond d'une gare désaffectée le dernier trésor de l'Empereur Haïlé Sélassié.






Le Danakil est un désert situé dans la Corne de l'Afrique, au nord-est de l'Éthiopie et au sud de l'Érythrée – où il forme le district du sud de la mer Rouge.
Centré sur le bloc Danakil et la dépression de Dancalie faisant partie de la dépression de l'Afar, ses précipitations annuelles sont de l'ordre de 100 à 200 millimètres.
Malgré l'aridité de la région et la présence de gisements de sel, principale ressource exploitée de la région (les dépôts de sel atteignent par endroits 2 000 mètres d'épaisseur, constituant des réserves quasi inépuisables), de nombreux animaux, essentiellement herbivores tels le zèbre de Grévy, la gazelle de Soemmering ou encore l'âne sauvage d'Afrique, y vivent.









Le Barrage de la discorde :





TOUT SUR L'ETHIOPIE :









Les Moyens de communication en Ethiopie :

Le train s'enfonce dans le continent africain jusqu'à Djibouti, république située dans la Corne de l'Afrique. Ce pays, qui brasse une population très métissée, est l'un des plus pauvres du monde. Pourtant, cette terre de contrastes a attiré de nombreux aventuriers venus pour découvrir les déserts de pierres et de sable, les paysages volcaniques et la faune sous-marine exceptionnelle.A la découverte du continent africain, depuis l'Ethiopie, pays où cohabitent 76 groupes ethniques différents, jusqu'à Djibouti, terre de légende.



Le Train moderne qui relie Adis Abeba à Djibouti