Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

mercredi 26 octobre 2016

Les meilleures endroits au Portugal

Entre Lisbonne et Porto, la côte atlantique réserve ses surprises aux visiteurs curieux. De palais rococo en oeuvre Street art, d’hôtel décalé en boutique insolite, découverte du nouvel eldorado déco.




Joyeux mélange de palais restaurés, de Street art et d’adresses trendy, la ville aux sept collines affiche ses multiples visages.
La boutique Fabrica Features Direction le dernier étage de la boutique Benetton. Fabrica, sa cellule design, a aussi une antenne portugaise. Logique : son directeur artistique, Sam Baron, partage sa vie entre l’Italie et Lisbonne. Sur les étagères, des produits imaginés par l’équipe de Fabrica donc, mais également une petite sélection d’objets estampillés Hay, Pantone ou Pijama.



Joyeux mélange de palais restaurés, de Street art et d’adresses trendy, la ville aux sept collines affiche ses multiples visages.Fabrica Features, design à l'italienneDirection le dernier étage de la boutique Benetton. Fabrica, sa cellule design, a aussi une antenne portugaise. Logique : son directeur artistique, Sam Baron, partage sa vie entre l’italie et Lisbonne. Sur les étagères, des produits imaginés par l’équipe de Fabrica donc, mais également une petite sélection d’objets estampillés Hay, Pantone ou Pijama.Rua Garrett 83, 4e étage (+351 213 256 765) www.fabrica.it


La star portugaise des fourneaux, le chef José Avillez, jongle entre shows radio et télé, livres et plusieurs restaurants à Lisbonne et Porto. Ici, coup de projecteur sur le menu découverte qui vous emmène à la rencontre de saveurs inédites (en tête, billes de caipirinha qui éclatent en bouche).


La star portugaise des fourneaux, le chef José avillez, jongle entre shows radio et télé, livres et plusieurs restaurants à Lisbonne et Porto. Ici, coup de projecteur sur le menu découverte qui vous emmène à la rencontre de saveurs inédites (en tête, billes de caipirinha qui éclatent en bouche).Rua Antonio Maria Cardoso 58 (+351 21 1 305 393) www.minibar.pt


A elle seule, l’étonnante piscine rouge avec vue sur le Tage vaut le détour! Ce boutique-hôtel de 42 chambres, installé dans un bâtiment du XIXe siècle, se fond dans le paysage tortueux du quartier d’Alfama.


A elle seule, l’étonnante piscine rouge avec vue sur le Tage vaut le détour ! Ce boutique-hôtel de 42 chambres, installé dans un bâtiment du XIXe siècle, se fond dans le paysage tortueux du quartier d’Alfama.Travessa das Merceiras 27(+351 210 495 660) www.memmohotels.com


Les boîtes de conserve se serrent comme des sardines dans cette échoppe habillée de carrelage blanc. Qu’ils soient à l’huile d’olive ou au piment, les seiches, les poulpes et les sardines s’exposent dans des boîtes au design graphique et coloré.


Les boîtes de conserve se serrent comme des sardines dans cette échoppe habillée de carrelage blanc. Qu’ils soient à l’huile d’olive ou au piment, les seiches, les poulpes et les sardines s’exposent dans des boîtes au design graphique et coloré.Praça das Flores 63 (+351 913 553 038) www.facebook.com/lojadasconservas


En 1994, Wim Wenders succombait au charme désuet de ce palais et en faisait le décor de son film “Lisbonne Story”. Il abrite aujourd’hui une petite dizaine de chambres surdimensionnées et une soixantaine de panneaux d’azulejos du XVIIIe siècle. Bluffant!


En 1994, Wim Wenders succombait au charme désuet de ce palais et en faisait le décor de son film “Lisbonne Story”. Il abrite aujourd’hui une petite dizaine de chambres surdimensionnées et une soixantaine de panneaux d’azulejos du XVIIIe siècle. Bluffant !Patio D. Fradique (+351 218 816 600) www.palaciobelmonte.com


Avis de transformation pour cette ancienne usine de sucre : depuis quelques années, le quartier est devenu le QG des bobos portugais. Y ont poussé terrasses de café un peu déglinguées, boutiques de jeunes créateurs, studios de graphistes, échoppes de déco. Ici, le Street art s’affiche à tous les coins de rue : démonstration avec le décor de Derlon, artiste peintre brésilien inspiré par la tradition du « cordel » (gravure sur bois aux figures simples, en noir sur blanc).


Avis de transformation pour cette ancienne usine de sucre : depuis quelques années, le quartier est devenu le QG des bobos portugais. Y ont poussé terrasses de café un peu déglinguées, boutiques de jeunes créateurs, studios de graphistes, échoppes de déco. Ici, le Street art s’affiche à tous les coins de rue : démonstration avec le décor de Derlon, artiste peintre brésilien inspiré par la tradition du « cordel » (gravure sur bois aux figures simples, en noir sur blanc).Rua Rodrigues Faria 103 (+351 213 143 399) www.lxfactory.com


Cet ancien siège de banque sert d’écrin brutaliste au musée dédié au design et à la mode. Entre mobilier, scooters, robes et accessoires de quotidien, il raconte la création de façon chronologique. En photo, oeuvre de Samuel torres de Carvalho qui, avec sa table et ses chaises surdimensionnées, nous donne l’impression d’être Alice au Pays des merveilles.


Cet ancien siège de banque sert d’écrin brutaliste au musée dédié au design et à la mode. Entre mobilier, scooters, robes et accessoires de quotidien, il raconte la création de façon chronologique. En photo, oeuvre de Samuel torres de Carvalho qui, avec sa table et ses chaises surdimensionnées, nous donne l’impression d’être Alice au Pays des merveilles.Rua Augusta 24 (+351 218 886 117) www.mude.pt


Alexandre Farto, alias Vhils, star du Street art portugais installé à Hong Kong, a laissé son empreinte sur plusieurs murs de la ville. Sa marque de fabrique? Creuser les façades pour créer des portraits gigantesques. La plate-forme Under Dogs permet de le suivre à la trace, via le site internet qui recense toutes les interventions de Street artistes à Lisbonne. Ici, Rua de Cascais.


Alexandre Farto, alias Vhils, star du Street art portugais installé à Hong Kong, a laissé son empreinte sur plusieurs murs de la ville. Sa marque de fabrique ? Creuser lesfaçades pour créer des portraits gigantesques. La plate-forme Under Dogs permet de le suivre à la trace, via le site internet qui recense toutes les interventions de Street artistes à Lisbonne. Ici, Rua de Cascais.


Murs sombres et grande table chargée de trouvailles en tout genre – lettres d’enseigne, carreaux de ciment anciens, typographies d’imprimerie, brosses… —, cette brocante au charme d’antan s’approvisionne au Portugal exclusivement.


Murs sombres et grande table chargée de trouvailles en tout genre – lettres d’enseigne, carreaux de ciment anciens, typographies d’imprimerie, brosses… —, cette brocante au charme d’antan s’approvisionne au Portugal exclusivement.LX Factory, Rua Rodrigues Faria 103 (+351 932 138 002) www.muitomuito.pt


Direction le premier étage pour découvrir cette galerie d’art contemporain installée dans un immense appartement immaculé. Côté programmation, des expositions individuelles et collectives d’artistes actuels (c’est la galerie officielle de Vhils). Sur la photo, oeuvre de Susanne S.D. Themlitz.


Direction le premier étage pour découvrir cette galerie d’art contemporain installée dans un immense appartement immaculé. Côté programmation, des expositions individuelles et collectives d’artistes actuels (c’est la galerie officielle de Vhils). Sur la photo, oeuvre de Susanne S.D. Themlitz.> Du 8 juillet au 17 septembre, exposition de l’artiste Anna Franceschini.Avenida 24 de Julho 54(+351 213 950 177) www.veracortes.com


De son passé – le plus fameux marché aux poissons d’Europe, au XIIIe siècle –, ce lieu garde le goût pour la bonne chère. Investie par la franchise portugaise du magazine culturel Time Out, cette halle couverte rassemble désormais tous les meilleurs produits de la ville (sardines, charcuterie, pasteis de nata…). A chacun son comptoir avec, au centre, de grandes tables d’hôtes.


De son passé – le plus fameux marché aux poissons d’Europe, au XIIIe siècle –, ce lieu garde le goût pour la bonne chère. Investie par la franchise portugaise du magazine culturel Time Out, cette halle couverte rassemble désormais tous les meilleurs produits de la ville (sardines, charcuterie, pasteis de nata…). A chacun son comptoir avec, au centre, de grandes tables d’hôtes.Avenida 24 de Julho 50


Avec ses ruelles escarpées et son enchevêtrement de maisons blanches aux toits rouges, le quartier de l’Alfama est l’un des plus typiques de la capitale. Ici, le monastère de Saint-Vincent de Fora (patron de la ville) aux dimensions grandioses et au style austère, typique de l’architecture portugaise du XVIe siècle, domine le Panthéon national, bel exemple de réalisation baroque.


Avec ses ruelles escarpées et son enchevêtrement de maisons blanches aux toits rouges, le quartier de l’Alfama est l’un des plus typiques de la capitale. Ici, le monastère de Saint-Vincent de Fora (patron de la ville) aux dimensions grandioses et au style austère, typique de l’architecture portugaise du XVIe siècle, domine le Panthéon national, bel exemple de réalisation baroque.


Sur la route vers Porto, quelques spots méritent un stop.
Le Palais Bussaco Niché dans une forêt quasi tropicale, à quelques kilomètres de Coimbra, ce palais, érigé au tout début du XXe siècle par l’architecte italien Luigi Manini dans un style néo-manuélin, a brièvement servi de pavillon de chasse au roi Carlos 1er, avant d’être transformé en hôtel et restaurant. A défaut d’y dormir, plusieurs promenades sont balisées dans le parc.


Sur la route vers Porto, quelques spots méritent un stop.Le Palais Bussaco Niché dans une forêt quasi tropicale, à quelques kilomètres de Coimbra, ce palais, érigé au tout début du XXe siècle par l’architecte italien Luigi Manini dans un style néo-manuélin, a brièvement servi de pavillon de chasse au roi Carlos 1er, avant d’être transformé en hôtel et restaurant. A défaut d’y dormir, plusieurs promenades sont balisées dans le parc. www.bussacopalace.com


Un décor de cinéma ? Non, une station balnéaire! Située à quelques kilomètres d’Aveiro – rebaptisée la Venise portugaise avec ses canaux et ses gondoles –, Costa Novaest une curiosité : toutes les maisons qui s’alignent au bord de l’eau affichent des façades aux allures de marinières horizontales et verticales. Rouges, jaunes, noires ou bleues, elles évoquent les palheiros, anciennes maisons de pêcheurs en bois.


Un décor de cinéma ? Non, une station balnéaire ! Située à quelques kilomètres d’Aveiro – rebaptisée la Venise portugaise avec ses canaux et ses gondoles –, Costa Novaest une curiosité : toutes les maisons qui s’alignent au bord de l’eau affichent des façades aux allures de marinières horizontales et verticales. Rouges, jaunes, noires ou bleues, elles évoquent les palheiros, anciennes maisons de pêcheurs en bois.


Perché sur les hauteurs du village, ce palais bâti en 1844 est digne des châteaux les plus fous de Disneyland avec ses façades jaune canari, ses azulejos et ses murs roses. Un cocktail détonnant de styles : coupole Renaissance, minaret arabe, tours gothiques et donjon de style manuélin.


Perché sur les hauteurs du village, ce palais bâti en 1844 est digne des châteaux les plus fous de Disneyland avec ses façades jaune canari, ses azulejos et ses murs roses. Un cocktail détonnant de styles : coupole Renaissance, minaret arabe, tours gothiques et donjon de style manuélin. www.parquesdesintra.pt


L’ancestrale fabrique de porcelaine Vista Alegre, créée en 1824, s’offre une cure de jouvence. La maison de maître, attenante à l’usine, au musée et à la chapelle, vient d’être transformée en petit hôtel cossu (10 chambres). A quelques mètres de là, les architectes Paula Nunes et Tiago Araújo viennent de créer un bâtiment tout en béton qui abrite plus de 70 chambres à l’ambiance ultra-contemporaine. Pour la touche finale, le designer Sam Baron crée des scénographies mettant en scène le savoir-faire maison : à chaque palier, une ambiance différente (moules au premier, porcelaine blanche au deuxième et objets peints au troisième).


L’ancestrale fabrique de porcelaine Vista alegre, créée en 1824, s’offre une cure de jouvence. La maison de maître, attenante à l’usine, au musée et à la chapelle, vient d’être transformée en petit hôtel cossu (10 chambres). A quelques mètres de là, les architectes Paula Nunes et Tiago Araújo viennent de créer un bâtiment tout en béton qui abrite plus de 70 chambres à l’ambiance ultra-contemporaine. Pour la touche finale, le designer Sam Baron crée des scénographies mettant en scène le savoir-faire maison : à chaque palier, une ambiance différente (moules au premier, porcelaine blanche au deuxième et objets peints au troisième).Lugar da Vista Alegre, Ilhavo (+351 234 241 630) www.hotelmontebelovistaalegre.pt et www.vistaalegre.com


Sortir les mains vides de cette immense boutique fourmillant d’hirondelles en céramique, de boîtes de sardines colorées, de bols en forme de chou et autres curiosités portugaises? Une ineptie!



Sortir les mains vides de cette immense boutique fourmillant d’hirondelles en céramique, de boîtes de sardines colorées, de bols en forme de chou et autres curiosités portugaises ? Une ineptie !Rua Galeria de Paris 20-1 (+351 222 022 105) www.avidaportuguesa.com


Envie de dormir comme à la maison? Dans cette maison avec jardinet au cœur du quartier arty, six vastes chambres avec parquet qui craque, mobilier vintage et salle de bains ouverte. En prime, une petite boutique avec une sélection de produits locaux.


Envie de dormir comme à la maison ? Dans cette maison avec jardinet au cœur du quartier arty, six vastes chambres avec parquet qui craque, mobilier vintage et salle de bains ouverte. En prime, une petite boutique avec une sélection de produits locaux.Rua do Rosário, 233 (+351 916 000 081) www.rosaetal.pt


Une envie de chocolat? Direction cette boutique où le cacao se mêle aux saveurs fruitées, aux amandes et autres fantaisies dans des tablettes au packaging très graphique. On aurait presque envie de les garder telles quelles.


Une envie de chocolat ? Direction cette boutique où le cacao se mêle aux saveurs fruitées, aux amandes et autres fantaisies dans des tablettes au packaging très graphique. On aurait presque envie de les garder telles quelles.Rua Sa Bandeira 637 (+351 916 605 665) www.facebook.com/chocolataria.equador


Erigée dans le plus grand parc de Porto, cette maison rose – chef-d’oeuvre Art Déco commandé dans les années 1930 par un industriel portugais, le comte de Vizela – a été réalisée par l’architecte français Charles Siclis. Détour obligatoire par la salle de bains de Madame, tout en marbre rose.


Erigée dans le plus grand parc de Porto, cette maison rose – chef-d’oeuvre Art Déco commandé dans les années 1930 par un industriel portugais, le comte de Vizela – a été réalisée par l’architecte français Charles Siclis. Détour obligatoire par la salle de bains de Madame, tout en marbre rose.Rua D. João de Castro 210 (+351 808 200 543) www.serralves.pt


Que vous soyez plutôt « figuratif » ou « abstrait », cette boutique recouvre ses murs blancs d’illustrations de jeunes artistes. On fouille ensuite dans les catalogues pour hésiter devant les montagnes en noir et blanc de Daniel Moreira, les pin-up de Paula Bonet ou les natures mortes de Sara Louise Tucker.


Que vous soyez plutôt « figuratif » ou « abstrait », cette boutique recouvre ses murs blancs d’illustrations de jeunes artistes. On fouille ensuite dans les catalogues pour hésiter devant les montagnes en noir et blanc de Daniel Moreira, les pin-up de Paula Bonet ou les natures mortes de Sara Louise Tucker.Rua Miguel Bombarda 61 www.ogaleria.com



Aucun commentaire: