Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

jeudi 10 novembre 2016

De l'eau à partir de la rosée dans le désert ?

Comment la rosée se forme-t-elle ?

L'air qui nous entoure, même lorsqu'il est relativement sec, contient un certain pourcentage de vapeur d'eau. Par exemple, l'air est à une température T et une pression P, et la pression partielle de la vapeur à l'intérieur de cet air est p (par exemple elle vaut 1000 Pa). L'eau présente à l'intérieur de l'air reste à l'état gazeux tant que sa pression partielle est inférieure à la "pression de vapeur saturante", que nous noterons ici pv. Si l'on met cet air en contact avec un objet très froid, les couches d'air en contact avec cet objet vont se refroidir... Or, la pression de vapeur saturante n'est pas invariante, elle dépend de la température : par exemple, de 2337 Pa à 20° elle ne vaut plus que 1227 Pa à 10°C et 611 Pa à 0°. La quantité d'eau présente dans l'air atmosphérique ne change pas alors que sa température diminue, ce qui fait que lorsqu'on atteint une température assez basse, la pression de vapeur saturante devient égale à la pression partielle de la vapeur d'eau contenue dans l'air (dans l'exemple considéré, ceci aurait lieu vers 7°C).
C'est alors qu'une partie de l'eau se condense, formant de microgouttelettes de buée sur l'objet froid (vitre en contact avec l'air extérieur, par exemple). C'est ce mécanisme qui est responsable de la rosée : la terre se refroidit pendant la nuit et la vapeur d'eau atmosphérique se condense alors à son contact.

Peut-on "provoquer" la formation de la rosée ?

Certes, si on met un verre au frigo et qu'on le place dans une atmosphère suffisamment humide, on verra la formation de buée sur ce verre... mais comment le sol se refroidit-il pendant la nuit suffisamment pour provoquer la formation de la rosée ? Peut-on provoquer ce phénomène ou l'amplifier ?
La Terre, pendant la journée, est réchauffée par le rayonnement du Soleil. Son refroidissement pendant la nuit se fait par rayonnement : tout corps émet une certaine quantité de rayonnement, principalement dans l'infrarouge en ce qui concerne la Terre. Si cette perte radiative est compensée par les rayonnements reçus, la Terre reste à la même température, tandis que si le bilan radiatif global fait état de plus de pertes que de rayonnement reçu, par exemple, elle se refroidit (c'est ce qui se passe durant la nuit).
L'objectif d'un "condenseur de rosée", destiné à condenser le maximum de rosée possible, est donc de se refroidir le plus possible durant la nuit par rayonnement.
Les calculs théoriques montrent que la quantité d'eau ainsi produite ne peut pas excéder 1 litre par m2 et par nuit. Cela peut sembler "peu" : si l'on distille de l'eau de mer pour la dessaler en utilisant l'énergie solaire, le rendement est certes meilleur, cependant, selon la région concernée (bord de mer ou région désertique), l'obtention d'eau à partir de rosée peut être une source alternative d'eau potable intéressante...

Récolter la rosée produite ?

La rosée produite peut être collectée à condition que les petites gouttelettes de rosée s'agglutinent pour former des gouttes plus grandes et glissent le long du condenseur de rosée jusqu'à l'endroit où on récolte l'eau ainsi produite. Les plaques sur lesquelles se condense la rosée sont ainsi inclinées de façon à collecter l'eau ainsi produite.

 Rosée sur un brin d'herbe

Enregistrer un commentaire