Bienvenue sur le nouveau site internet multilingue de la Ville d’Ain Défali ----- Welcome to the new multilingual website of the City of Ain Defali ----- 欢迎来到市艾因Defali的新的多语种网站 ----- Bienvenido a la nueva página web multilingüe de la ciudad de Ain Defali ------ Benvenuti nel nuovo sito web multilingue del Comune di Ain Defali ----- Welkom op de nieuwe meertalige website van de stad Ain Defali ----- Добро пожаловать на новый многоязычный сайт города Айн Defali ----- Ain Defali Belediyesinin yeni dilli web sitesine hoş geldiniz-----आइन Defali के सिटी की नई बहुभाषी वेबसाइट में आपका स्वागत है



مرحبا بكم فى موقع متعدد اللغات الجديد لمدينة عين الدفالى، وهي بلدة صغيرة لطيفة لزيارة ومنطقة مضيافة رائعة




Bienvenu(e) sur le portail de la ville d’Ain Défali Ce site se veut une vitrine ouverte sur le monde pour faire connaître notre ville Ce site est également une invitation à la découverte de notre richesse patrimoniale et environnementale.
Découvrez son histoire, son patrimoine, son actualité au quotidien et effectuez vos démarches administratives ...

dimanche 6 novembre 2016

Les jeunes femmes chinoises se suicident à un rythme terrifiant

Les jeunes femmes chinoises se suicident à un rythme terrifiant

La Chine est le seul pays au monde où le taux de suicide féminin est plus élevé que celui des hommes. Selon les estimations, il y aurait entre 25 et 40 % plus de femmes que d'hommes qui se tuent chaque année. En outre, la Chine représente 26 % des suicides dans le monde.
Selon la Banque mondiale et l'Organisation Mondiale de la Santé, le pays a enregistré environ 500 suicides de femmes par jour en 2009, soit 182 500 par an. Si le taux de suicide n'a pas diminué depuis que ces statistiques ont été publiées, cela signifie que plus de 1,2 million de femmes chinoises se seraient ôté la vie au cours des sept dernières années.

Le milieu rural est le plus touché
Toujours selon l'article de The Telegraph, dans les zones rurales, ce nombre est quatre à cinq fois plus élevé que dans les zones urbaines.
On apprend également que les jeunes femmes vivant en milieu rural et âgées entre 15 et 34 ans sont les plus exposées au suicide en Chine.

Raisons des suicides chez les femmes
Le mois dernier, le gouvernement chinois a commencé à prendre des mesures qui pourront contribuer à réduire le taux de suicide, en particulier chez les femmes. Celui-ci a en effet annoncé un plan quinquennal pour éliminer la distinction entre les résidents ruraux et urbains sur les permis de résidence (ou « hukou »), permettant à chacun de se qualifier pour les mêmes avantages sociaux en Chine. Il faut dire que dans sa montée socio-économique fulgurante, beaucoup de gens sont laissés en arrière dans le pays.
Dans les communautés rurales, l'argent ne coule pas à flot et les traditions sont souvent strictement respectées. Les femmes se marient plus tôt que dans les villes et les nouveaux mariés vivent souvent avec leurs beaux-parents, ce qui est souvent source de stress et de conflits, notamment en ce qui concerne les enfants. De plus, le divorce y est rare ; revenir vivre chez ses propres parents pour une femme, c'est perdre la face.
Et pour celles qui seraient toujours célibataires en atteignant la trentaine, il n'y a que très peu d'espoir de trouver un mari à cause des suspicions qui pèsent sur leurs épaules : celles de ne pas être faciles à vivre ou encore de s'être prostituées dans la fraicheur de leur jeunesse.
En outre, le suicide en Chine n'est pas toujours vu comme un acte de meurtre brutal en Chine et est beaucoup plus impulsif. Beaucoup voient dans le suicide la meilleure solution pour résoudre les problèmes.

Des chiffres à relativiser
Heureusement, des signes laissent penser que ce taux pourrait être moins important ces dernières années, notamment grâce à Internet qui est plus accessible dans les zones rurales. Et le fait que les familles aujourd'hui sont moins grandes qu'autrefois, contribue à limiter les cas de conflits.